Annonce

CAD.42 : Un gilet intelligent pour éviter les accidents de chantier


15.02.2018

 

La startup CAD.42 a développé un gilet intelligent, doté de capteurs, qui envoie en temps réel des données sur une plateforme afin d’anticiper d’éventuels dangers sur les chantiers et de prévenir les professionnels aux moyens de signaux sonores et lumineux intégrés à l’équipement. Soutenue par Eurovia, la jeune entreprise sera présente dans le village start-up d’Intermat à Paris en avril.

 

L’annonce d’un accident de chantier mortel, cette semaine, dans le canton de Fribourg, a choqué et profondément attristé le monde de la construction. Régulièrement, les hommes de chantier sont victimes d’accidents. Pour la protection des personnes, une jeune entreprise française créé en octobre 2016, CAD.42, a développé un gilet intelligent, doté de capteurs reliés aux équipements, dont les grues et machines, qui évalue en temps réel des données sur une plateforme. Simple d’utilisation le gilet prévient par des signaux sonores et lumineux des situations de danger comme les risques de collision, de chute, de non-respect des processus sur le terrain, de la présence de produits chimiques, etc. « Si, par exemple, un ouvrier passe sous la grue lourdement chargée, son gilet sonne et clignote » explique Jean-Philippe Panaget, co-fondateur et directeur.

 

Un ouvrier sur dix se blesse chaque année

CAD.42 propose une solution de sécurité pour les professionnels du BTP. Placés à une précision de 30 cm sur tous les matériels ou équipements générateurs de dangers : moufle de la grue, véhicules lourds, engins par exemple, et sur les vestes connectées, les capteurs développés par la start-up envoient en temps réel, dans le cloud, différentes informations présentant un risque pour la sécurité.

Le chantier est enregistré et organisé dans le logiciel en différentes zones, en tenant compte du matériel et des différents corps de métier, et « des images sont mises en situation en temps réel pour toutes les personnes et machines équipées» précise Jean-Philippe Panaget.

 

Géolocalisation et rapports d’activité 

Le conducteur de travaux et les chefs d’équipes accèdent à la plateforme FiledTracker.42 qui fournit aussi des statistiques des évitements d’incidents et un rapport d’activité. La sur ou sous-utilisation d’un matériel ou la surcharge de travail d’un ouvrier peuvent ainsi être enregistrées. Les données permettent alors d’optimiser le fonctionnement général du chantier en reproduisant les actions qui fonctionnent et en évitant, au contraire, les autres.

De plus, l’équipement offre un service de navigation pour rejoindre un collaborateur ou une machine géolocalisés sur le chantier.

 CAD.42 se développe en Amérique latine. « Nous avons ouvert une filiale au Chili en septembre dernier pour conquérir le secteur minier et vendre nos produits. A la différence du BTP privilégiant la location, les chantiers de ce secteur se déroulent sur le long terme », ajoute Jean-Philippe Panaget.

Le salon Intermat, en avril prochain, marquera le début de la commercialisation de cette veste intelligente.             



 
 
  
Annonce