Annonce

Le Plan d’affectation cantonal de BlueFactory mis à l’enquête


27.11.2017

 

Une étape décisive a été franchie vendredi 24 novembre 2017 pour le site BlueFactory puisque le PAC (Plan d’affectation cantonal), élaboré en collaboration avec la ville de Fribourg, a été déposé pour mise à l’enquête publique. Celui-ci définit les lignes urbanistiques d’un développement qui mêlera activés, services, logements, espaces verts et mobilité douce. 

 

A son époque, la brasserie Cardinal avait été construite en bordure de ville, elle se trouve aujourd’hui au cœur de la cité et est devenue l’un des dix secteurs stratégiques du Plan directeur cantonal pour le quartier BlueFactory. Le site englobe 80 000 m2. Les terrains concernés par la mise à l’enquête sont situés entre l’école d’architecture et d’ingénierie, la gare et l’Université. BlueFactory est classée actuellement en zone industrielle et en zone ville IV. Le PAC ne retient qu’une seule zone, qui correspond aux occupations souhaitées: services, activités, utilité publique et logements. La commune n’a pas à modifier son Plan d’aménagement local. Il lui suffit d’y insérer ce PAC. C’est le conseiller d’Etat Jean-François Steiert qui présentait vendredi le projet à la presse.

Hauteurs limitées

Pour le moment, l’architecture des futurs bâtiments n’est pas déterminée. Seuls les emplacements et le volume qu’ils occuperont ont été dessinés. Cinq bâtiments historiques sont protégés. Lors de la conférence de presse, Giancarla Papi, cheffe du Service des constructions et de l’aménagement assurait «A proximité de la cheminée et du silo, il faut limiter la hauteur pour qu’ils restent visibles.» Le recensement du Service des biens culturels comprend aussi la maison du concierge, la halle d’embouteillage et le bâtiment administratif, ainsi qu’un sous-sol. Les appartements étant déjà assez nombreux aux alentours, la part de logements ne dépassera pas 14% des constructions, de quoi loger 300 à 400 habitants.

 

Espaces verts et mobilité douce

Des espaces verts et piétonniers au centre du quartier, iront du passage du Cardinal à la route du Cousimbert. «Seuls les piétons pourront transiter par là, indique Giancarla Papi. Pour le trafic motorisé, l’axe servira uniquement à la desserte du site.» Ce qui comprend l’accès à un parking souterrain de 220 places au maximum, ainsi qu’aux 20 places dévolues à l’autopartage.

Idem pour la circulation prévue au sud, le long de l’ancienne voie de chemin de fer. Avec, en plus, deux axes nord-sud pour les vélos, le quartier sera poreux à la mobilité douce, mais en cul-de-sac pour les voitures. Une requalification du passage du Cardinal et de la route de la Fonderie complétera l’intégration à la ville.



Le Smart Living Building pour les scientifiques

Les autorités annoncent un développement du quartier sur une quinzaine d’années. Dans un premier temps, deux bâtiments sont prévus : le Smart Living Building offrira 5300 m2, au pied du silo, pour accueillir le Smart Living Lab, actuellement logé à la halle bleue et destiné à 130 scientifiques, et une autre construction, de 7150 m2, accolée au bâtiment administratif. La mise en valeur des terrains le long de la route de la Glâne est ensuite prévue, puis un projet de géothermie. Comme le prévoit la loi, les éventuels opposants ont maintenant deux mois pour se manifester. Si le calendrier est respecté, le PAC entrera en force au milieu de l’année prochaine.