Annonce

Cet humanoïde travaillera sur les chantiers de construction


3.10.2018

 

L’AIST (Advanced Industrial Science and Technology) a mis au point un robot humanoïde capable de réaliser des tâches de construction simples, comme l’installation de cloisons sèches. Il s’appelle HRP-5P et sa mise au point s’avère déjà impressionnante.

 

D’après les essais, il ressort que ce robot travaille plutôt lentement, mais que le travail est accompli à chaque fois. Le développement des humanoïdes ne cesse de s’accélérer. On se souvient de Kengoro, un robot qui transpire quand il fait du sport. Plus récemment c’est Ibuki qui a vu le jour, conçu, une fois de plus, par un Japonais. Ibuki est un petit robot de 120 centimètres, avec le visage d'un enfant. Il se déplace sur quatre roues et son objectif est de communiquer et d’aider les gens.

Pénurie de main d’œuvre au Japon

Cette invention semble un peu différente car le robot HRP-5P a plutôt été imaginé pour répondre au vieillissement de la population et à la pénurie de main-d’œuvre au Japon. Concrètement, l’AIST vise à remplacer la main-d’œuvre vieillissante et coûteuse sur les sites de montage de grandes structures telles que les immeubles, les maisons, les avions ou les navires.

Cette nouvelle vient confirmer plusieurs pronostics, établis depuis des années, sur une probable automatisation des tâches dans un avenir proche. Selon les statistiques d’une étude menée en 2013 à l’Université d’Oxford, qui quantifient la probabilité de l’automatisation des tâches, les humains auraient  79% de chance d’être remplacés par des robots pour un travail bien spécifique.

Emplois perdus pour les humains

Pour l'heure, l’industrie de la construction se méfie encore un peu de l’externalisation de la main-d’œuvre aux robots. Pour une majorité d'humains, il s’agit forcément d’un emploi perdu, abandonné aux mains des machines. Pourtant, si les emplois les plus « basiques » sont exercés par des humanoïdes, on peut imaginer que  le travail et la qualité de vie des humains pourraient s'en trouver améliorés grâce au temps libéré qui permettait de se focaliser sur des métiers à plus forte valeur ajoutée. D’ailleurs, dans le monde, il existe déjà des machines et de nombreux de robots non humanoïdes, capables de réaliser des tâches de maçonnerie ou de menuiserie.



 
 
  
Annonce