Annonce

STATISTIQUES DU BÂTIMENT 2e TRIMESTRE 2018


3.09.2018

 

Tous les secteurs du bâtiment n’ont pas profité de la conjoncture dans les mêmes proportions. La construction de logements continue néanmoins de progresser. 

 

Le secteur du tourisme s’est développé positivement. Seule la construction de bâtiments industriels a fléchi, en raison des incertitudes croissantes pesant sur les bonnes données macroéconomiques.

Analyse et statistiques complètes de la société Docu Media Suisse Sàrl  dans l’édition papier de Batimag numéro 7/8 qui vient de paraître. 
 

La remontée économique de l'Europe impacte la construction individuelle Suisse 

Les prévisions de croissance économique se sont confirmées dans les pays industriels au 2e trimestre 2018. Du fait du protectionnisme exacerbé, les marchés ont néanmoins été en proie au doute dans le même temps. Le dynamisme soutenu a gratifié l’Europe d’une création d’emplois supérieure à la moyenne. Les meilleures chances offertes sur le marché du travail dans les pays d’origine ont entraîné une baisse rapide de l’immigration nette en Suisse, ce qui a eu un impact direct sur la construction de logements. Selon les prévisions, le taux de logements vacants va donc poursuivre sa hausse en 2018 et en 2019; la pression exercée sur les loyers et les rendements va persister. Les investisseurs ont déjà réagi. En 2017, moins d’appartements et de maisons individuelles ont été construits.

Le secteur public et le tourisme investissent

Les investissements des pouvoirs publics sont les piliers de la croissance. Ils s’avèrent supérieurs à la moyenne dans le domaine du système éducatif. Même les sommes allouées à la construction d’hôpitaux et de foyers pour personnes âgées a augmenté. Bien que l’économie tourne à plein régime, les entreprises disposent encore de réserves de capacité, comme le repli des investissements dans le segment de la construction de bâtiments industriels le laisse supposer. La conjoncture radieuse détend également le climat de la consommation, ce qui accentue l’envie de voyager, de sorte que la propension à investir dans le tourisme pourrait aussi rester élevée durant les prochains trimestres. L’allocation de moyens pour la rénovation de maisons plurifamiliales surprend également. Toutes ces évolutions positives ne doivent cependant pas faire oublier que la construction de logements demeure le principal facteur de croissance dans le bâtiment.



 
 
  
Annonce