Annonce

100% d’énergie renouvelable pour la ville de Las Vegas


12.07.2017

 

Dans la municipalité de Las Vegas, les bâtiments et infrastructures de la ville sont désormais totalement alimenté en énergie provenant de sources renouvelables.

 

 

Cette évolution a été rendue possible par la mise en route récente du parc solaire Boulder Solar, qui permet à la ville d’alimenter ses 140 immeubles de la municipalité, d’assurer l’éclairage de ses rues et l’alimentation d’autres infrastructures urbaines avec une électricité respectueuse de l’environnement. Des turbines hydro-électriques, dont celles qui équipent le barrage Hoover, fournissent l’autre partie de cette fourniture énergétique propre.

Grâce à cette transition, la municipalité devrait réaliser des économies estimées à environ 5 millions de dollars par an.

Las Vegas est l’une des nombreuses villes américaines à avoir pris des initiatives pour réduire leur dépendance à l’égard des sources d’énergie fossiles. Les casinos ont aussi commencé à installer de vastes surfaces de panneaux solaires sur la toiture de leurs bâtiments.


Un abandon prévisible du fédéral

Les maires de près de 48 grandes métropoles américaines, dont Los Angeles, New York et Chicago, avaient adressé, dès son élection, une lettre ouverte au président Trump, dans laquelle ils promettaient de poursuivre leurs efforts en faveur d’une transition vers les énergies renouvelables « même en l’absence de soutien fédéral ».


New York et San Francisco réduiront de 80 % leurs émissions d’ici 2050.

Burlington, une ville de 42 000 habitants du Vermont  a été la première à être totalement passée à l’énergie propre : les logements des particuliers, comme les bâtiments et infrastructures de la mairie et des entreprises, ne consomment plus que de l’énergie issue de sources renouvelables. L’année dernière, la ville d’Aspen dans le Colorado (6.658 habitants), lui a emboîté le pas.

Un certain nombre d’autres villes américaines devraient atteindre cet objectif au cours de la prochaine décennie. Finalement, l’écologie se passe très bien de Trump…

 



 
 
  
Annonce