Annonce

Payerne Airport décollage imminent


5.04.2017

 

Après bientôt vingt ans de négociations, l’aérodrome civil payernois devient concret avec un bâtiment aéroportuaire et des hangars qui seront mis en chantier cet été. Un projet à 28 millions de francs qui va générer des emplois et booster les activités dans cette région de la Broye.

La commune de Payerne a annoncé lors d’une conférence de presse la date du premier coup de pioche pour son parc technologique, le fameux Aéropôle. Le projet inclut la création d’une société d’exploitation, puis la construction d’un bâtiment comprenant la zone d’aéroport et d’accueil d’entreprises et, enfin, l’implantation de Speedwings Business SA. En tout, l’investissement s’élève à 28 millions de francs, dont 4 à charge de la commune. Quelques dizaines d’emplois seront créés sur site. La mise en chantier est prévue dès le 21 août prochain et le bâtiment devrait être opérationnel dix-huit mois plus tard.

Privé- public

Destiné aux activités civiles, le bâtiment sera construit en bordure de la piste militaire et offrira 6500 m2 de hangar pour des jets privés de taille moyenne et 3160 m2 de divers locaux et bureaux. Dans la partie administrative se trouveront les salles d’attente, la douane, des bureaux, la direction aéroportuaire et l’infrastructure pour les équipages. A côté, des hangars et les ateliers de maintenance pour Speedwings, une compagnie de jets d’affaire. Le permis de construire est entré en force.

Start-up bienvenues

Le terrain est partagé entre deux propriétaires privés et Payerne est propriétaire du centre administratif. «Nous disposerons aussi de près de 1000 m2 de surfaces de bureaux et locaux pour des entreprises qui voudraient venir s’installer sur l’Aéropôle, explique la syndique Christelle Luisier. Nous avons beaucoup de demandes pour la location, mais n’avions jusqu’alors aucun espace à proposer. Cette fois nous pourrons capter des firmes et des start-up avec des locaux prêts, clés en main.»

Un tarmac de 18'000 m2, assez résistant pour accueillir de gros avions, comme des Airbus, et un taxiway de 8000 m2 avaient été inaugurés en juin 2015. Ils permettent aux avions d'avoir accès à la piste militaire depuis le parc technologique civil.