Annonce

Et si les algorithmes réinventaient l’architecture ?


4.05.2017

 

Déjà connu dans le monde de l’art et du design, le potentiel des algorithmes informatiques se révèlent aujourd’hui tout aussi prometteurs en architecture.



Zaha Hadid mais aussi plus récemment Herzog et De Meuron avec l’auditorium de la nouvelle salle de concert à Hambourg y ont eu recours : derrière leurs œuvres magistrales se cachent des algorithmes, ces programmes informatiques d’analyse d’information et d’opération de calculs. Le bureau Herzog et De Meuron a dessiné puis fait fabriquer au studio One to One les 10 000 panneaux acoustiques uniques en fibres de gypse composant l’ensemble.

Un puzzle à assembler

Pour réaliser des structures complexes, les architectes utilisent le « design paramétrique », c’est-à-dire la mise en commun de différents paramètres et de variables : esthétique, confort, technique, etc. Ensuite, on entre tous les paramètres dans le logiciel et des séries de calculs complexes produisent alors les modèles de chaque pièce du futur puzzle à assembler.  Les formes possibles émergent directement en images sur l’ordinateur.

Le design paramétrique

Utilisé aussi bien pour des objets du quotidien, comme des chaises ou un vase, que pour du gros œuvre, comme un pont. C’est par exemple l’ambition de l’architecte italien Arturo Tadeschi avec son projet « Cloudbridge ». Grâce aux algorithmes, il joue avec les trajectoires et formes habituelles. Le résultat, presque organique, donne l’impression d’une extension entre les deux montagnes. En poussant le concept, on pourrait imaginer la création de villes entières ?