Annonce

La HEIA-Fribourg met au point un béton de bois porteur


10.07.2017

 

Les éléments de construction à base de ciment mélangé au bois existent depuis plus d’un siècle mais, jusqu’à présent, ne s’utilisaient pas en tant que structures porteuses. Les chercheurs de la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg sont en train de mettre au point un mélange qui ferait du béton de bois allégé un matériau porteur. Certains pourraient même flotter !

 

 

Une équipe de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg travaille sur le projet. La différence principale avec un béton classique réside dans le fait que le sable et les gravillons sont remplacés par du bois finement broyé ou de la sciure, explique le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué. Les chercheurs ont ainsi testé le volume et la granulométrie du bois et du béton avec divers additifs. En raison de la part importante de bois, le matériau béton de bois protège contre les incendies et constitue un excellent isolant thermique. Il se caractérise aussi par sa légèreté.

«Les matériaux en béton de bois sont au moins deux fois plus légers que le béton classique, certains flottent même sur l'eau!», souligne Daia Zwicky, responsable de l'Institut des technologies de l'environnement construit de la Haute école.

Encore quelques années de patience

Dans le cadre du Programme national de recherche «Ressource bois» (PNR 66), les scientifiques, en collaboration avec la HEIA, tentent de prouver qu’il sera possible prochainement de recourir à ce nouveau matériau pour les éléments porteurs. Quelques années de tests seront encore nécessaires. Le procédé développé se prête à la production d'éléments préfabriqués, précise le FNS. Les tests supplémentaires vont déterminer quelle composition est la mieux adaptée à chacune des utilisations, par exemple dans les dalles ou les murs.

«Quelques années seront certainement encore nécessaires avant que l'on puisse construire les premiers bâtiments dans lesquels le béton de bois allégé aura une fonction porteuse», selon M. Zwicky. L'équipe manque encore de quelques connaissances pour une application pratique de ce béton à large échelle.

Le composite offre aussi de nouvelles possibilités en matière de durabilité. Il se base en grande partie sur des ressources renouvelables. Lorsqu'il ne peut plus être utilisé en tant qu'élément de construction, il peut servir à produire de la chaleur car la sciure peut être valorisée en fin de vie dans les usines d'incinération.

 



 
 
  
Annonce