Annonce

Un nouveau méga chantier lancé à Bulle (FR)


24.05.2018

 

Sur le site de l’ancien arsenal militaire, l’un des plus importants chantiers de Suisse est en cours. Il comprend la construction de dix bâtiments et la rénovation du centre Landi.

 
 
 

Sur une zone de plus de 65 000 m², dans les jardins de la Pâla à Bulle, neuf nouveaux bâtiments locatifs et un hôtel-restaurant de 120 chambres sont en construction. L’investissement, de 200 millions de francs, inclut en grande partie la rénovation de la halle Landi. Symbole de l’Exposition nationale de 1939 à Zurich, elle avait été transférée en 1995 en Gruyère. Les promoteurs de ce futur quartier mènent aussi, en parallèle, l’immense projet de l’Etang à Vernier (GE).

Un quartier neuf et vert pour 800 habitants

Depuis qu’elle est desservie par l’autoroute, la ville de Bulle a vu doubler sa population, qui est passée au début des années 80 de 10 000 à 22 000 habitants aujourd’hui. La société City West SA, propriétaire du terrain depuis 2014 a confié le pilotage du chantier à l’entreprise genevoise Urban Project SA «Davantage qu’un projet immobilier, c’est la construction d’un quartier, d’un morceau de ville», commente Xavier Jeanneret, son directeur général d’Urban Project SA. A terme, avec 400 logements, ce sont plus de 800 habitants qui viendront s’installer aux Jardins de la Pâla. Le quartier sera exonéré de voitures qui resteront hors de vue grâce aux deux grands parkings souterrains. De plus, il comptera 27 000 m² de jardins et sera relié à la nouvelle gare par une voie de mobilité douce. «Les appartements seront mis à disposition en 2019 déjà, lance Jean-Bernard Buchs, l’un des administrateurs de City West SA. J’aime les timings serrés.»

Objectifs qualité de vie, à Vernier comme à Bulle

Bien que les quartiers genevois et fribourgeois demeurent différents dans leur conception, ils reposent sur un même postulat. «Nous avons à chaque fois choisi des friches industrielles, terrains peu valorisés, pour les remettre au goût du jour, souligne Jean-Bernard Buchs. Nous avons également la volonté de créer de véritables lieux de vie, avec des zones commerciales et des bureaux, et non pas juste des cités dortoirs». Surnommé le «constructeur de l’ombre» Jean-Bernard Buchs est un Gruérien d’origine, installé à Genève depuis 1983. A la tête d’une autre société, Bugena SA, le discret homme d’affaires est en train de bâtir, depuis mars 2018, le quartier de l’Etang à Vernier, dans le canton de Genève. Il s’agit là de 1,4 milliard d’investissement pour 1000 logements, des surfaces pour 2500 emplois, ainsi que trois hôtels, une clinique et une école. Ce projet est considéré comme le plus grand chantier mené actuellement en Suisse, juste devant «The Circle», méga projet à Kloten, dirigé par Flughafen Zurich et Swiss Life. «A Vernier, 60% du projet, soit 900 logements et 80 000 m² de surfaces d’activités, sera réalisé en 2021», assure Jean-Bernard Buchs.

 

Un milliardaire franco-suisse

A Bulle comme à Vernier, c’est le milliardaire Claude Berda qui finance en partie les projets. Ce self-made-man français naturalisé suisse et installé aujourd’hui en Belgique a fait fortune en vendant des jeans et des séries télé (dont Hélène et les garçons) qui lui ont permis de fonder AB Productions en 1977. Installé à Genève en 2005, il devient promoteur grâce à Jean-Bernard Buchs, son homme de confiance. Le binôme s’intéresse à des friches peu exposées aux oppositions: une zone coincée entre autoroute et ligne de chemin de fer avec l’aéroport en arrière-fond pour Vernier et un ancien site militaire désaffecté pour Bulle. Pour la cité gruérienne, Jean-Bernard Buchs s’intéresse déjà à la construction d’autres projets sur les parcelles voisines des Jardins de la Pâla.