Annonce

Les travaux commencent au collège de Vigner à St Blaise (NE)


16.01.2018

 

Le collège de Vigner va être transformé et agrandi. Le projet « Les Quatre fantastiques », approuvé par le Conseil général de Saint-Blaise, s’élève à 34 millions de francs. L’Ecole obligatoire de la région de Neuchâtel (Eorén) s’est également engagée. Les palissades qui entourent la zone de travaux ont été installées hier. Les nouveaux locaux devraient être prêts à la rentrée 2020.

 

 

Le nouveau complexe scolaire "Les Quatre Fantastiques" réunira sur le même site l'actuel collège de Vigner entièrement restauré et trois bâtiments neufs. Coût de ce projet: 34 millions de francs, dont 4 millions à charge de la commune de Saint-Blaise.

Installé dans les vignes, le petit collège actuel semble un peu perdu au milieu des champs, du fait de sa petite taille mais aussi de son rapport au sol et à sa topographie, car il existe un fossé du côté de la façade nord.

Un bâtiment pour chaque étape d’éducation

Les solutions apportées par le bureau d’architectes Patrick Minder, lauréat du concours, consistent à dédier un degré d’enseignement à chaque bâtiment : l’école enfantine marque l’entrée du site scolaire qui accueille aussi le secrétariat et le parking. Au centre du complexe se trouve l’école primaire avec la salle de gymnastique. Les classes spéciales sont, quant à elles, soutenues dans un autre bâtiment qui marque la limite du collège.

Ce fractionnement du programme facilitera les étapes de réalisation. Les travaux commenceront par une phase de démolition des pavillons et containers scolaires en place.

Fosse comblée et accès facilité

La fosse, qui sépare actuellement l’école secondaire de son préau, sera comblée pour reconnecter la construction à son contexte. Des locaux de production de chaleur y seront installés. L’éclairage naturel du foyer sera assuré au moyen de trois « canons à lumière ». Les espaces les plus " publics ", salles de gymnastique, bibliothèque, médiathèque, salles polyvalentes, secrétariat et parking, bénéficient d'un accès direct et de plain-pied.

Les façades des quatre bâtiments présenteront une expression minérale,  dans une teinte similaire à la pierre d'Hauterive.

En sa qualité de locataire, l'Ecole obligatoire de la région de Neuchâtel (Eorén) prendra en charge les amortissements et intérêts, de même que les frais d'exploitation. Le syndicat intercommunal de l'Eorén s'engage à soutenir ce projet d'envergure. A terme, d'autres collèges des treize communes membres du syndicat regroupant cinq centres scolaires réunissant 7000 enfants devront, eux aussi, être restaurés.