Annonce

24,6 millions pour réfléchir à la traversée du lac


25.04.2018

 

Les écologistes en faveur de mobilité douce se sont manifestés contre mais après les 6,3 millions proposés par l’Exécutif l’an dernier, la commission a accepté un crédit épaissi de 24,6 millions pour étudier le projet de traversée de la rade, à Genève. Les propositions de ponts de l’architecte star et ingénieur hispano-suisse Santiago Calatrava pourraient donc peut-être aboutir.

 

A 10 voix contre 4 et 1 abstention, le crédit d’étude de la traversée de la rade, à Genève, a été actroyé à hauteur de 24, 6 millions de francs. L’Exécutif estime qu’il faudra au total 105 millions pour étudier le projet jusqu’au stade de l’autorisation de construire. L'architecte Santiago Calatrava avait imaginé et proposé, l’an dernier, quatre variantes pour un pont ou un tunnel au large de la ville de Genève. Des projections qui ne constituent pas, pour l’heure, des projets officiels. Parmi les images 3D remarquables, de fines arches blanches qui semblent émerger du lac, mi-pont, mi-tunnel, avaient fait sensation. En cas de concrétisation, Berne devrait octroyer une dérogation pour la mise en place d’un péage autoroutier. Pour mémoire, la traversée de la rade est une initiative acceptée depuis 1988, et qui a été inscrite en 2013 au plan directeur cantonal 2030. Du côté socialiste, on débat déjà d’un éventuel référendum en cas d’adoption par le plénum.