Annonce

Le secteur de la construction devra tenir compte des rayonnements ionisants dès 2018


27.04.2017

 

Le niveau de référence pour le radon, gaz radioactif dangereux, naturellement présent dans les locaux d'habitation, sera abaissé dès l’an prochain de 1000 à 300 becquerels par mètre cube. La nouvelle valeur devra en particulier être respectée lors de travaux de construction et de rénovation.



Le Conseil Fédéral vient de modifier, ce mercredi, une série d'ordonnance pour mieux protéger la population. En Suisse, 50'000 à 100'000 maisons d'habitation présenteraient un dépassement du niveau de référence de 300 Bq par mètre carré. Les frais d’assainissement varient entre 4000 et 8000 francs pour une maison individuelle, un montant fortement réduit si d'autres travaux sont entrepris parallèlement. Pour une nouvelle construction, il faut compter avec des surcoûts de quelque 2000 francs pour une maison individuelle si on aménage des locaux d'habitation en contact avec le sol ou des caves naturelles.

Protéger les habitants et les constructeurs

L’an prochain, les sources radioactives naturelles seront davantage prises en considération. Cela concerne par exemple les emplois dans les usines à eau ou dans la construction de tunnels, ainsi que ceux liés à l'utilisation industrielle de sable.

Les limites pour considérer une substance radioactive sans risque pour la santé seront adaptées aux directives européennes. Cette harmonisation permettra de prévenir des problèmes lors du passage de ces marchandises aux frontières. Les sources radioactives illégales ou manipulées par inadvertance seront davantage surveillées pour éviter par exemple, que de la ferraille contaminée ne soit involontairement traitée lors du recyclage du métal.

Sols, peinture, métal, céramique, les matériaux sous haute surveillance

Les usines d'incinération des déchets et les entreprises transformant le métal devront veiller à ce qu'aucune source radioactive orpheline ne se retrouve dans leurs processus de traitement. Les sites contaminés avant 1994 devront être analysés et assainis. Il s'agit par exemple des ateliers d'horlogerie de l'Arc jurassien dans lesquels on a utilisé jusqu'en 1963 de la peinture luminescente contenant du radium. Les nouvelles dispositions concernent aussi les produits cosmétiques contenant des substances radioactives, les fontaines au radium ou les planelles en céramique possédant un revêtement comprenant de l'uranium naturel. Pour toute exposition dans le cadre professionnel, une autorisation sera obligatoire. Pour rappel, le radon a été reconnu responsable d'environ 12% de cancers mortels du poumon.



 
 
  
Annonce