Annonce

Se baigner en mer limpide au centre-ville de Copenhague


29.01.2018

Le bureau d’architecture japonais Kengo Kuma & Associates, en collaboration avec Cornelius Vöge, Søren Jensen engineers et Niels Sigsgaard, a remporté, à l’unanimité, le concours de requalification du bord de mer à Copenhague. Le projet combine un centre culturel, des équipements de loisirs et des associations sportives.

 

Le port ayant largement contribué au développement de Copenhague, le nouveau centre culturel de front de mer à Paper Island a été imaginé en intégrant  l’importance de l’eau dans le projet, en clin d’œil à l’histoire de la ville. Le front de mer est vraiment central pour les habitants et les nombreux touristes, autant en ce qui concerne la diversité des restaurants que les espaces d’échanges, la culture et les équipements sportifs. 

Le projet des architectes Kengo Kuma consiste à créer une expérience extraordinaire pour l’usager, et pas seulement un objet architectural autonome et esthétique. L’eau y est présente partout dans les bâtiments sous forme de bains et à l’extérieur dans des eaux chaudes, ou encore sous forme de vapeur.

Le réaménagement de ce front de mer fait partie d’un plan de développement de la ville plus important et les pyramides répondent aux formes caractéristiques des toits danois, en pointe, tout en proposant une identité très  personnelle.

Ainsi, la brique a été choisie parce qu’elle est le reflet de la culture et l’artisanat local, et aussi pour ses tons chauds et naturels qui rougeoient le soir, en réponse à la lumière chaude du crépuscule.