Annonce

Un oui unanime pour rénover et agrandir la patinoire de Porrentruy (JU)


2.07.2018

Les citoyens des 21 communes consultées ont voté pour la rénovation et l’agrandissement de la patinoire de Porrentruy. Elle sera dotée d'un second champ de glace aux normes de la NHL. Le tout pour 28 millions de francs.

Le caractère vétuste de l’actuelle structure a sans aucun doute convaincu les citoyens de la nécessité de rénover la patinoire qui accueille le public lors, notamment, des matchs du HC Ajoie. Après de nombreux débats, toutes les communes ont finalement accepté le projet à une majorité des deux tiers environ. La participation a atteint les 55%.

Inaugurée il y a 45 ans

Même parmi les opposants qui dénonçaient un projet trop onéreux pour les collectivités publiques, personne ne contestait la nécessité de rénover cette enceinte inaugurée en 1973. Aujourd'hui, le mythique stade de glace qui accueille les matchs du HC Ajoie offre au public une structure vétuste et une architecture désuète. A l’annonce des résultats du vote citoyen, les porteurs du projet, réunis dimanche devant la patinoire ont laissé éclater leur joie. «C'est un jour historique pour le district», a lancé Stéphane Babey, président du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy (SIDP), à l'origine de ce projet. «La fierté des Ajoulots s'est réveillée», a-t-il ajouté. «C'est juste incroyable», a renchéri le maire de Porrentruy Gabriel Voirol.

Second champ de glace

 

Les communes ont aussi accepté le deuxième champ de glace aux dimensions de la NHL, de 60 mètres sur 26, et qui comptera 750 places debout. Les normes nord-américaines (NHL) diffèrent légèrement des dimensions admises par la Fédération Internationale de Hockey, qui sont de 61 mètres par 30. La patinoire refaite permettra au site jurassien d'intégrer le futur réseau national de formation en hockey sur glace constitué de six centres. Cette installation participera également à mettre en valeur les qualités touristiques de la Ville de Porrentruy. Le Parlement jurassien devra encore se prononcer cet automne sur une subvention cantonale d’un montant de 6,8 millions de francs.