Annonce

80 lots à adjuger par les Transports publics fribourgeois


8.02.2017

 

Pour leur futur centre de maintenance et d’exploitation, les TPF poursuivent leurs appels d’offre. La mise en service du site doit se faire progressivement d’ici au 1er janvier 2019. Le coût de la construction s’élève à 120 millions de francs.

Après une mise à l’enquête publique en septembre 2015, la préfecture de la Sarine a délivré en avril 2016 les six permis de construire nécessaires à la réalisation du projet. Au total, plus de 80 lots doivent être adjugés à des entreprises pour assurer la construction du site. Les TPF  recherchent les dernières entreprises partenaires pour réaliser les travaux du futur Centre de maintenance et d’exploitation. Suite aux premières vagues de publication fin 2016, trois séries d’appel d’offres sont lancées tour à tour pour un volume d’affaires d’environ 20 millions de francs.

Dans le détail, il s’agit de 25 lots dans le second-œuvre tels que les aménagements intérieurs (plâtrerie, portes, revêtements de sols, etc.) installations de traitement des eaux, d’air comprimé, ou encore les équipements photovoltaïques. A retrouver dans la feuille officielle et sur SIMAP, les dates des appels d’offre du 27 janvier (CFC 248, 255, 271, 273, 277) 16 mars ( CFC 231, 233, 353, 357, 258, 281, 282) et 8 mai 2017 ( CFC 225, 233, 237, 259, 283, 285, 287, 333, 335)

 

Un calendrier précis et des comptes transparents

A l’heure actuelle les TPF ont adjugés 35 lots pour un montant total de 65 millions de francs. 22 entreprises sont déjà adjudicataires et ont commencé à travailler sur le projet. Soumis aux règles des marchés publics pour ce chantier, les TPF minimisent les risques de recours en déposant systématiquement les grilles de notation et le prix plafond de chaque marché chez un notaire. L’agenda est tenu et les objectifs fixés se font dans les temps avec des travaux de terrassement terminés et le début du chantier de maçonnerie. Au terme de la pause hivernale, les maçons devraient pouvoir prendre un rythme de croisière avec une capacité de coulage de 600m2 de dalle de béton par jour. Les travaux pour le nouveau faisceau de voies sont en cours, le remblayage de la plateforme ferroviaire est quant à lui achevé.

 

Autre chantier sur la ligne Bulle - Broc

Les TPF lancent aussi un vaste chantier pour moderniser les infrastructures ferroviaires de Bulle et sa région. Ce projet se déroulera en 3 étapes jusqu’en 2023. Bulle et sa région vont connaitre de grandes améliorations de leur mobilité dans les prochaines années, notamment grâce à la future gare de Bulle mais aussi sur toute la ligne Bulle, Tour-de-Trême, Broc Fabrique et Broc Village. Le coût global du projet s’élève à 165 millions de francs financés par la Confédération. Ce programme de renouvellement doit permettre d’une part de répondre aux exigences de la loi sur l’égalité pour les handicapés et d’autre part d’adapter la gare de Bulle à l’accroissement du nombre de voyageurs.