Le concours pour la Haute Ecole de Santé de Sion s'est terminé hier

Un campus stratégique pour la formation et la recherche

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © © Comamala Ismail Architectes
La formation aux soins aura son espace à Sion

Nouvelle étape concrète vers la réalisation d’un pôle de formation pour les professions médicales et sociales, le concours Campus pôle santé a livré son verdict ce mercredi.

Et c’est le projet intitulé «Zénithale» signé par l’Atelier Jordan et Comamala Ismail Architectes à Delémont et Zurich, ainsi que par les ingénieurs-conseils Muttoni et Fernandez à Ecublens qui a remporté le premier prix du concours pluridisciplinaire architecte/ingénieur civil parmi les 45 projets soumis au jury. Des propositions sont arrivées de toute la Suisse mais aussi de France, d’Italie et d’Espagne.

Remplacer les locaux vétustes datant de 1950

Les locaux actuels de la Haute Ecole de Santé (HEdS) de Sion datent des années 50 et avaient été prévus pour recevoir une cinquantaine d’étudiants à la fois, occasionnellement 90. Or, aujourd’hui, le bâtiment accueille 300 étudiants en formation Bachelor of science en soins infirmiers (BSc SI) et 180 étudiants en Modules complémentaires santé (MCsa) et Maturité spécialisées santé (MSsa) ainsi que 250 personnes en formation post-grade et formation continue. D’oú l’importance du projet actuel.

En ce qui concerne la formation de niveau Ecole Supérieure du Domaine Social Valais le bâtiment actuel est encore plus ancien. Dans les deux cas, les bâtiments sont vétustes et ont largement atteint leurs limites du point de vue de la capacité d’accueil des étudiants sur les plans quantitatifs et qualitatifs. Ils ne répondent plus aux besoins en locaux découlant d’approches pédagogiques actuelles, spécifiques aux domaines concernés.

 

Formation et recherche inter Hautes Ecoles

La HEdS assure en Valais un leadership en matière de formation. Compte tenu de l’importance de l’interdisciplinarité́, la direction de la HES-SO Valais/ Wallis encourage des projets inter Instituts et inter Hautes Ecoles, mais aussi avec des partenaires externes dans le but de permettre aux diverses équipes de recherche de travailler ensemble et de générer ainsi une plus grande valeur ajoutée. 

Des espaces nouveaux et complémentaires permettront le développement et la croissance des activités de formation et de recherche amélioreront l’image de la HEdS et de l’ES-TS comme celle des écoles d’avant-garde attirant les meilleurs étudiants, les meilleurs professeurs et les meilleurs chercheurs.

Le projet dispose d’un volume rectangle et bas parallèlement à l’extension hospitalière. Ce faisant, il prolonge et confirme un principe d’implantation préexistant qui voit des volumes parallèles se succéder sur une diagonale Nord/Est - Sud/Ouest.

Cette implantation précise génère des espaces verts de qualité autour de la construction : un parc triangulaire à l’Ouest et un second plus rectangulaire à l’Est. Deux axes de mobilité douce précisément tracés relient le bâ̂timent aux autres équipements du campus hospitalier, l’un d’Est en Ouest et l’autre du Nord au Sud.