Journée de l’architecture et de l’urbanisme à Neuchâtel

Architectes stars invités à Neuchâtel vendredi 10 mai 2019

Gefäss: 
Architectes stars invités à Neuchâtel vendredi 10 mai 2019

Neuchâtel invite des conférenciers prestigieux, Edouardo Souto de Moura (prix Pritzker 2011), Francis Kéré (prix Aga Khan, Burkina), Marilyne Andersen directrice du Smart Living Lab, entre autres…

L’événement du 10 mai 2019 organisé à Neuchâtel promet de belles surprises lors de la Journée de l’architecture et de l’urbanisme, avec des intervenants hors du commun qui feront partager leur vision particulière de l’architecture et de l’urbanisme. Les inscriptions sont ouvertes pour participer aux conférences, au dîner, à une visite et aux rencontres.

Eduardo Souto de Moura Prix Pritzker 2011

Architecte protugais proche de Fernando Tàvora et Alvaro Siza Vieira, il est depuis 1991 enseignant à l’Escola Superior de Belas-Artes (ESBAP) de Porto. Le mur est pour lui l’élément central, la pierre, le matériau majeur ; le marbre et le granit étant des pierres naturelles, il a aussi utilisé le béton comme pierre artificielle pour la transposition de ses concepts formels. Eduardo Souto de Moura a également reçu le prix Wolf en Art en 2013. Son inervention aura lieu de 15h30 à 16h15.

Docteur en architecture, Béatrice Mariolle a reçu la Légion d’honneur en 2016

Béatrice Mariolle enseigne à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille. Elle est également chercheure à l’UMR AUSser (Architecture, Urbanisme, Société : savoir, enseignement, recherche) et au LACTH ((Laboratoire de recherche de l'Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille). Elle a fondé en 2015 l’association TETOP (Territoires à énergie populaire) dont elle est la présidente. Cette architecte renommée a en outre été membre du Conseil scientifique de l’atelier international du Grand Paris.

Béatrice Mariolle a écrit de nombreux ouvrages. Elle est notamment co-auteur de « Densité-dédensité » ou encore « Territoire frugal, les campagnes françaises à l’heure des métropoles».

Avec sa triple casquette d’enseignante, de chercheure et de maître d’œuvre en architecture et en urbanisme, Béatrice Mariolle s’engage surtout dans les transformations environnementales et architecturales des territoires en crise, particulièrement dans les quartiers populaires.

Antoine Picon

Ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts, Antoine Picon est ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, architecte DPLG, docteur et habilité en histoire. Il partage à présent son temps entre les Etats-Unis et la France. Aux Etats-Unis, il est le G. Ware Travelstead Professor of the History of Architecture and Technology à la Harvard Graduate School of Design où il est également co-directeur des programmes de doctorat. En France, il est directeur de recherches à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, Université de Paris-Est.

Antoine Picon a publié de très nombreux articles et ouvrages sur les relations entre architecture et ville d’un côté, sciences et techniques de l’autre. Parmi ses principaux ouvrages, on peut citer Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières (1988), Claude Perrault ou la curiosité d’un classique (1988),  Les Saint-simoniens : Raison, imaginaire et utopie (2002), Culture numérique et architecture : Une Introduction (2010). Il a également dirigé plusieurs ouvrages dont un dictionnaire des ingénieurs et de la construction : L’Art de l’ingénieur : Constructeur, Entrepreneur, Inventeur (1997). Il donnera une conférence de 10h à 10h30.

Le Smart Living Lab

Marilyne Andersen, professeure à l’EPFL et directrice du Smart Living Lab présentera les perspectives de recherche et les futurs développements d’un secteur dans lequel universitaires et partenaires privés sont unis pour la recherche.

L’EPFL, la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg et l’Université de Fribourg développent des approches complémentaires dans la recherche fondamentale et appliquée. Elles apportent ainsi des contributions significatives aux défis techniques, sociétaux et économiques, auxquels le développement de l’environnement bâti est confronté. Les activités de recherche du smart living Lab sont, dès lors, articulées autour de onze groupes de recherche classés en quatre grands domaines :

- Le bien-être et les comportements, en lien avec la santé, et la qualité de l’environnement

- Les interactions et processus de conception, pour développer des outils de conception, de modélisation et d’exploitation des bâtiments.

- Les systèmes énergétiques

- Les technologies de la construction

Intervention à 11h15

 

Francis Kéré

Mondialement connu pour ses constructions ingénieuses en terre crue, alors que la majorité des écoles au Burkina Faso sont construites en ciment, dont l’utilisation augmente considérablement les coûts de construction et le gaspillage d´énergie électrique. Francis Kéré, burkinabé diplômé d’architecture de l’Université technique de Berlin, a eu l’idée, en 2000, de construire l'école primaire de Gando à partir de concepts qui garantissent sa durabilité, dont la terre crue. Le confort climatique est assuré, les coûts sont limités, les matériaux utilisés sont locaux, la communauté est consultée et participe au projet.

L’école primaire se compose de trois salles disposées linéairement et séparées par des espaces extérieurs couverts, utilisables pour l'enseignement et la récréation. La structure se compose de murs porteurs constitués de blocs de terre qui absorbent la chaleur, en contrôlant la température. Le plafond est constitué de poutres de ciment sur lesquelles s'appuie une structure en acier qui soutient une couverture de blocs de terre comprimé. L’une des spécificités du projet réside dans le design du toit, large, en tôle ondulée, et à distance du corps du bâtiment. Le toit protège les murs de la pluie et permet à l'air de circuler librement sous le plafond, en maintenant l'édifice au frais. Une technique couronnée du Prix Aga Khan d’architecture en 2004.

Philip Jodidio orchestrera l’événement

Une pointure internationale pour animer l’événement à Neuchâtel, aux côtés de l’architecte neuchâtelois Stefan Rudy :  il s’agit de l’interlocuteur des architectes stars Philip Jodidio, installé en Suisse depuis 2005.

Philip Jodidio est l’auteur de nombreux articles et livres sur l’architecture contemporaine. Il a écrit quelque 150 ouvrages, diffusés dans 70 pays. On lui doit notamment la fameuse série « Architecture Now! », publiée chez Taschen, des ouvrages sur des architectures originales (dans les arbres ou sur les toits) ainsi que des monographies sur Tadao Ando, Norman Foster, Richard Meier, Jean Nouvel, Renzo Piano et Zaha Hadid. On le considère comme l’un des auteurs les plus influents dans le domaine de l’architecture.

L’homme a une particularité : il n’est ni architecte, ni ingénieur.  Il a par conséquent une approche plus synthétique que technique des constructions dont il parle. Il voue une passion particulière à l’architecture japonaise.

 

La journée se déroulera aux patinoires du Littoral, Quai Robert-Comtesse 4, à Neuchâtel. Pour connaître l’intégralité du programme de la Journée JAU-NE et s’inscrire :

https://www.jau-ne.ch/