Le Musée national de l'écriture mondiale et son architecture narrative

Le récit construit

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: ©  © SAMOO Architects and Engineers
Le Musée de l'écriture ou l'architecture poétique

Le bureau SAMOO Architects and Engineers est l’auteur de «PAGES», une structure qui déconnecte les visiteurs du monde extérieur et leur offre une narration architecturale exceptionnelle.

Sur 16 424 m², le Musée national de l'écriture mondiale (NMWW) a pour objectif de créer un espace de médiation qui relie «les personnes au musée et le musée au site».

Le projet se trouve à Incheon-si, en Corée du Sud, à la limite d'un terrain situé entre le parc central et le paysage urbain condensé. Les contradictions visuelles et spatiales entre le paysage horizontal du parc et la verticalité monolithique des bâtiments ont incité les architectes à développer une structure fusionnant les deux caractéristiques.

Oublier les limites entre le paysage et les murs

La forme incurvée de la structure s’inspire de l’observation de tout ce qui entoure le site. Des rues piétonnes, des pistes cyclables et des sentiers se croisent et se dispersent à l'intérieur et à l'extérieur du parc et des bâtiments. Des sentiers entrent et sortent du MNWW, en gommant les frontières entre la structure et le paysage, pour former des espaces flexibles dans lesquels les visiteurs pourront circuler librement.

En entrant dans le musée, le visiteur se trouve dans une grande salle aux murs courbes, comme s'il était entré physiquement dans le processus de l'écriture. Le long des murs de la salle d'exposition, des scénarios séquentiels sont imprimés, chacun avec son propre récit.

Le but de la conception est de déclencher une communication active entre les articles de l’exposition et les visiteurs, en offrant une expérience interactive et personnelle plutôt qu’une méthode d’observation traditionnelle.

Une forme rectangulaire pour l’administratif
Les espaces administratifs, de forme rectangulaire, englobent le programme principal, en contredisant la forme curviligne des zones d’exposition. La salle polyvalente constitue une zone de transition où se déroulent conférences et spectacles. L’espace pédagogique, bien que séparé de la circulation principale de l’exposition, est facilement accessible et propose divers programmes éducatifs.