Le Grand Genève se met au vert

Plus de 400 logements durables construits dans le Grand Genève

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: FLPC
La friche du rail devient verte

Une affaire rondement menée. Trois ans ont suffi à la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif pour mettre à disposition 441 nouveaux logements dans la zone d’Adret-Pont-Rouge, à Genève. Les premiers locataires emménageront à la fin du mois.

Les nouveaux logements d’Adret-Pont-Rouge, répartis en dix bâtiments, ne constituent en fait qu’une première étape pour l’amélioration de cette zone urbaine, en bordure de la voie ferrée du Ceva. Une seconde étape de cinq nouveaux immeubles est d’ores et déjà annoncée pour 2022-2023. Le long du tracé du Léman Express se dessine ainsi un nouvel habitat, qui se repose sur le durable.

Mur de protection

Les architectes et maîtres de l’ouvrage ont dû faire face à une multitude de difficultés et de défis pendant la construction. Toit d’abord, la proximité de la gare de triage de La Praille expose le site aux risques inhérent au transport de matières dangereuses. Il a ainsi fallu bâtir un mur de 500 m de longueur et de 2 m de hauteur pour séparer les habitations de la voie ferrée. Ce mur accueillera diverses essences de mousses indigènes et des hôtels à insectes pour agrémenter le programme Nature en ville appliqué au nouveau quartier.

Nature en ville

Adret Pont-Rouge établira également une transition entre la verdure du coteau de Lancy et la zone urbanisée du projet Praille-Acacias-Vernet. Son aménagement interdit l’accès à tout véhicule motorisé. Le périmètre, qui n’était auparavant qu’une friche ferroviaire,  est de plus planté de 146 arbres et favoriser la biodiversité. Les fenêtres des logements laissent entrer la lumière de l’ouest, grâce à un jeu de redents et d’imbrication des fonctions d’habitation.

Mobilité adaptée

Le quartier favorise aussi le dialogue intergénérationnel, notamment en favorisant les contacts sociaux dans les espaces communs. Les logements réservés aux personnes âgées sont localisés à proximité immédiate des transports publics – gare de Lancy Pont-Rouge, bus et taxis. Un parking souterrain dessert les 10 immeubles. Les 441 logements crées lors de la première étape sont d’utilité publique (78%) et en PPE (22%). Une station de vélos de 1100 places complète le tout.

Réserve d’énergie gratuite

Le concept énergétique du quartier a recours au renouvelable à raison de 90% de son approvisionnement. Trois cents sondes géothermiques captent l’eau à une profondeur de 300 m et à une température de plus de 20 degrés. Ces sondes permettent de chauffer les bâtiments en hiver. En été, des pompes à chaleur garantissent le refroidissement du quartier des affaires. La chaleur en résultant peut retourner dans le sol pour ainsi constituer une réserve gratuite d’énergie saisonnière.