Fleurier va rénover son école

Rousseau pour un complexe scolaire entre végétal et minéral

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Andrea Pelati Architectes SA

Le collège Jean-Jacques Rousseau, de Fleurier (NE), se transformera bientôt en un complexe scolaire mariant l’ancien et le nouveau. Il se dotera de deux nouvelles ailes pour marier le végétal au minéral et le béton au bois.

Andrea Pelati, architecte à Neuchâtel utilise la subtilité pour ajouter deux ailes de bâtiments au collège Jean-Jacques Rousseau, de Fleurier (NE). «Il s’agit de créer un complexe organique entre ce qui existe et ce qui est projeté», indique-t-il. Son projet a séduit la commune de Val-de-Travers à l’occasion d’un concours réunissant dix-sept architectes.

Deux nouvelles ailes

Le collège de Fleurier se compose d’un bâtiment classique, en béton, et agrémenté d’espaces verts et d’une vase aire goudronnée utilisée pour le parking et diverses manifestations. Les nouveaux bâtiments projetés par la commune comporteront deux ailes avec une placette et un espace plus calme réservé aux enfants d’âge préscolaire, au bord de l’Areuse. Le complexe comprendra une cantine scolaire, une bibliothèque accessible au grand public et un grand préau couvert. Une salle de sports sera en outre construite sans excavation à côté pour alléger la fréquentation des structures existantes.

Un préau ouvert et couvert

La structure d’accueil préscolaire sera éloignée du trafic. Un étage viendra s’y ajouter pour abriter le parascolaire. Pour améliorer la relation entre le hall d’entrée du collège et le préau couvert au nord du complexe, l’architecte propose un nouveau passage au travers du bâtiment existant par un escalier. Le bois y sera omniprésent.

Végétalisation en marche

Ces nouveaux volumes, explique l’architecte, redéfinissent les poches de verdure présente autour du bâtiment existant. Tout est conçu pour que les utilisateurs puissent bénéficier d’un espace végétalisé qui contrastera agréablement avec l’aire de parking actuelle.

Petites touches sur l’existant

Les travaux se dérouleront en deux étapes. Il est prévu d’intervenir par petites touches sur le bâtiment existant pour ne pas trop perturber l’activité scolaire. La commune de Val-de-Travers y trouvera ainsi davantage de liberté dans la fixation du planning du chantier.