L’architecture, partenaire agricole

Architecture et agriculture disent aller de pair dans une exposition à l’EPFL

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: EPFL

Le bâtiment Archizoom de l’EPFL reconduit l’exposition consacrée aux liens unissant l’architecture à l’agriculture. Il affirme, au travers d’un jeu cartographique et de vidéos, que les deux disciplines tendent à se retrouver.

L’architecture et l’agriculture sont deux disciplines jumelles. Leurs liens datent du Néolithique. Cependant, la révolution industrielle les a quelque peu séparées. Et les théories sur le réchauffement climatique et la décroissance énergétique tendent actuellement à les réunir.

Un jeu de cartes

Le bâtiment Archizoom de l’EPLN relance ainsi l’exposition consacrée à ce binôme. La manifestation avait été interrompue par la crise sanitaire.  Au travers  d’un jeu historiographique de 42 cartes, d’une boussole réflexive, d’une grande frise chronologique et de vidéos, elle invite ses visiteurs à réfléchir sur l’évolution de nos milieux de vie. Les grandes tendances agricoles actuelles – agroforesterie, permaculture, biorégionalisme, agro écologie – se conjuguent ainsi avec l’architecture et l’urbanisme actuels.

Quitter les niches

Le propos d’Archizoom se veut donc établir un raisonnement solide sur la situation environnementale actuelle. L’urbanisation est encore galopante, et notre avenir est de plus hypothéqué par ses nuisances à l’environnement. L’exposition incite les architectes à quitter leur niche urbanisée et leurs zones de confort. Cela pour développer une vision de l’espace construit complètement renouvelée. Tant il est vrai que l’évolution de la ville ne peut se faire sans considérer l’histoire des territoires de production agricole.

Contenu concentré

L’exposition a été produite en 2019 dans le cadre de la Triennale d’architecture de Lisbonne, Son contenu, bien que concentré, est parfaitement conforme à ce que l’EPFL développe dans ses cours. Elle est ouverte jusqu’au 9 octobre. Des visites guidées peuvent être organisées tous les mercredis dès 18h30.

Le bois en ligne

Par ailleurs, le campus de l’EPFL s’anime à nouveau, avec d’une part le retour des étudiants en cours, et d’autre part par l’organisation de manifestations. Ainsi les travaux de master en architecture seront-ils visibles sur le campus du 29 septembre jusqu’au 16 octobre. Enfin, le foyer d’Archizoom présentera le 29 septembre la première édition du cahier d’Ibois, un projet éditorial transdisciplinaire qui propose une radiographie sociétale, écologique, culturelle et politique de la construction en bois.