EPFL à l’heure du Bangladesh

Le Bangladesh parle au monde entier par une exposition de son architecture

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Kashef Chowdhury

L’EPFL se met à l’heure bangladaise en accueillant l’architecte Kashef Chowdhury. Par une exposition, elle ose un parallèle entre une architecture destinée aux plus pauvres et les préoccupations du monde occidental.

Pays pauvre et très densément peuplé, le Bangladesh est de plus très exposé aux inondations, aux cyclones et à l’élévation du niveau des océans. C’est dire si ses architectes doivent trouver des solutions innovantes pour que la population de cette zone de delta puisse vivre à l’abri et en sécurité. Kashef Chowdhury est de cette trempe, et son travail est déjà récompensé par le prestigieux prix Aga Khan.

Pour tous, en sécurité

L’EPFL accueille du 24 septembre au 7 décembre une exposition présentant l’approche architecturale de ce Bangladais renommé. Le bâtiment Archizoom présente des maquettes, photographies, l0ithographies et plans. L’architecture se met ainsi au service de la sécurité de tous, sans perdre pour autant son énergie créative et sa poésie.

Orienté vers l’utile

Kashef Chowdhury pratique une architecture orientée vers l’utile, en particulier en faveur des couches les plus défavorisées de la société de son pays. Il compte notamment à son actif un  village surélevé en bordure du fleuve Brahmapoutre, une école dans le camp de réfugiés Rohingya à Ukhia, la mosquée de la Gulshan Society de Dhaka et l’abri anticyclonique de Kuakata. Utilisant la terre et la brique comme matériau, il parvient à trouver un bel équilibre entre fonctionnalité et sensualité, ménageant un traitement magistral de la lumière et de l’espace.

Si loin, si près

Intitulée Faraway So Close – si loin, si près – l’exposition aborde les thèmes de l’explosion démographique, les bouleversements climatiques, la migration et le potentiel du développement rural. Ce qui représente au Bangladesh des préoccupations permanentes. Tous ces thèmes se retrouvent cependant en Occident. Le travail des architectes bangladais s’en trouve donc valorisé dans le monde entier.

L’exposition est ouverte au bâtiment SG d’Archizoom, à l’EPFL, du 24 septembre au 7 décembre 2019, du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 et le samedi de 14h à 18 heures.