Le bois, cette manne énergétique

Le recours au bois améliore le bilan énergétique des immeubles

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Atelier d'architecture Lutz Associés sàrl

L’exploitation du bois comme matériau de construction et comme énergie accélère la mise en œuvre du programme d’assainissement des bâtiments en Suisse. Les cantons romands sont ainsi invités à en faire davantage auprès des propriétaires.

La pression se fait de plus en grande sur les propriétaires pour qu’ils procèdent à un assainissement énergétique de leurs immeubles. Les cantons romands travaillent par incitation en proposant des subventions, mais ils le font à leur rythme. Parmi les pistes exploitées, le recours au bois offre des débouchés prometteurs.

Objectif zéro CO2

Energie-bois Suisse propose ainsi de tirer parti du potentiel inexploité du bois-énergie d’ici 2030. Il s’agit d’inciter les propriétaires à abandonner le chauffage au mazout au profit du bois, pour économiser 1,5 million de tonnes de gaz carbonique. Outre les mesures liées à la mobilité, il s’0agit aussi d’accélérer les programmes d’assainissement énergétiques des bâtiments, initié après l’acceptation de la Stratégie énergétique 2050 en 2017. L’objectif est ambitieux. Il s’agit d’atteindre une décarbonaisation totale et réduire à zéro les émissions de C02 dans l’atmosphère.

Vaud s’y met

Si les professionnels appellent à l’urgence, les cantons réagissent selon des rythmes différenciés. Le canton de Vaud mène ces jours des séances d’information auprès des propriétaires privés. Il leur explique la possibilité d’obtenir des subventions et les invite à entreprendre des travaux d’assainissement sans tarder. Le canton de Fribourg se montre plus offensif en présentant divers exemples d’assainissements de villas construites dans les années 1970 ou auparavant, avec l’emploi du bois pour améliorer leur bilan énergétique. Le canton de Neuchâtel fait de même.

Déclarations d’intention

Du côté des autres cantons romands, des déclarations d’intention et des conseils pour passer aux énergies renouvelables ou aux pompes à chaleur. Seul Genève affirme sa détermination à se passer du nucléaire. Le canton du Jura a organisé diverses séances d’information à l’intention des professionnels du bâtiment. Le Valais se contente, pour l’instant, de relayer l’information fédérale à ce sujet.

Coup d’accélérateur

Energie-bois lance ainsi un coup d’accélérateur au Programme d’assainissement énergétique, en rappelant que les bâtiments et leurs installations techniques peuvent y contribuer beaucoup. Xe secteur est en effet responsable de 40% de la consommation énergétique en Suisse et de 30% des émissions de CO2.