Quand les gratte-ciels inspiraient les architectes romands

Re-tours vers le futur

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © ® ACM-EPFL , ® ACM-EPFL
Re-tours vers le futur

La Suisse romande a eu de nombreux rêves de gratte-ciels au XXe siècle. Une exposition originale et passionnante invite à prendre de la hauteur sur les tours et autres buildings construits ou projetés, de 1930 à 1970, à Lausanne, Vevey, Montreux et Aminona (Crans-Montana). A découvrir à la Villa «Le Lac» Le Corbusier.

Quand on parle de tours et de gratte-ciels, on pense immédiatement à New York, Dubai ou Shanghai. Et pourtant la Suisse romande a aussi connu ses heures d’ambition architecturale. Tout particulièrement entre 1930 et 1960. Une exposition, jusqu’à fin octobre à la Villa «Le Lac» Le Corbusier à Corseaux (VD), propose de découvrir (ou redécouvrir) cinq projets aux qualités esthétiques indéniables.

Certaines tours ont été réalisées et marquent le territoire par leur présence massive ou élancée. C’est le cas de la tour Bel-Air Métropole à Lausanne (1932) ou la tour d’Ivoire à Montreux (1961). D’autres ont connu le sort des projets abandonnés en cours de construction tel Aminona (1962).

Le charme désuet de la science-fiction

Et puis, les plus fous, les plus beaux aussi, sont restés à l’état d’ébauche, rêves échoués dans les cartons d’architectes. Qui se souvient encore de la tour de Beaulieu dessinée par Jean Tschumi (1961)? Qui n’a jamais entendu parler de la Cité Moderne de René Deléchat (1931). Cet ensemble inspiré du Rockefeller Center de New York, devant la place du Marché de Vevey, aurait propulsé la Riviera dans une dimension mythique, digne de la tour de Babel. Et pour les familiers de l’œuvre de Le Corbusier, il y a encore son rêve avorté de gratte-ciel de la Marine à Alger (1938).

Exceptionnels et originaux, les documents d’archives, les dessins et plans d’architecte ou images d’époque, dénichés par le conservateur Patrick Moser permettent de se plonger dans un monde oublié. Un mélange fascinant de mégalomanie et de futurisme désuet qui navigue entre le Metropolis de Fritz Lang, les ambiances de la Marque jaune de E. P. Jacobs ou encore l’avant-gardisme de Flash Gordon d’Alex Raymond.

Jusqu’au 27 octobre

L’exposition intitulée «De Bel-Air à Babel. Un rêve de grandeur» se tient dans le petit écrin de La Villa «Le Lac» Le Corbusier à Corseaux (VD), jusqu’au 27 octobre. Elle est ouverte les vendredi, samedi et dimanche de 11h à 17h. Des visites sur rendez-vous sont possibles 24/7 pour des groupes dès 12 personnes.

Livre d’exposition 
De Bel-Air à Babel
Un rêve de grandeur

150 pages / 18 x 22
ISBN 978-2-940519-50-7
CHF 35.00 | € 35.00 | £ 30.00