Toilettes publiques en transparence

Le Japonais Shigeru Ban crée des toilettes en verre virant à l’opacité

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © Shigeru Ban , The Nippon Foundation

L’architecte japonais Shigeru Ban a créé des toilettes publiques dont les parois transparentes virent à l’opaque si quelqu’un s’y trouve. Sa création fait partie d’un projet d’équipement dans un quartier de Tokyo.

Les toilettes publiques ne sont pas forcément d’une propreté douteuse. Surtout lorsqu’elles sont japonaises. Elles peuvent ainsi être le témoin de l’imagination débordante des architectes. La ville de Tokyo, et plus particulièrement son quartier de Shibuya, en apporte la preuve, avec 17 nouveaux édicules réalisés par 16 architectes de renom.

De Bienne à Tokyo

Parmi ceux-ci, Shigeru Ban, mondialement connu, et tout particulièrement en Suisse car il a réalisé le nouveau bâtiment Swatch de Bienne. Son apport à la Nippon Foundation, organisatrice de ce concours destiné à améliorer l’image des lieux d’aisance publics, a été important. Avec son collègue Tadao Ando – et également lauréat du Prix Pritzker, il a réalisé trois des 17 toilettes du projet.

Intimité malgré la transparence

A première vue, la création de Shigeru Ban dans le parc d’Haru-no Ogawa ne laisse aucune intimité à celles et ceux qui viendront y satisfaire un besoin urgent. Le créateur a trouvé la parade pour ces toilettes en verre transparent. Ce dernier devient opaque lorsque quelqu’un se trouve à l’intérieur de l’édicule. La nuit, l’installation illumine les alentours.

Un pavillon circulaire

Tadao Ando a plutôt joué sur la création d’un espace confortable et sécurisé. Il a opté pour un plan d’étage circulaire avec un toit enjambant en saillie pour créer ses propres toilettes publiques.

Image améliorée

Shibuya accueillera progressivement ses 17 nouvelles toilettes publiques créées par des architectes de renom. Le projet vise à améliorer l’image quelque peu négative de ces édicules. Une entreprise spécialisée dans le domaine du sanitaire l’accompagne.