Le barrage sur le lac de Grimsel sera remplacé

Les écologistes sont furieux

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © KWO / David Ormerod
Le barrage hydraulique qui fâche les écologistes

Le barrage Spitallamm avait été achevé en 1932 et, à bientôt 90 ans, devait être remplacé. Les travaux démarreront cet été.

Avec un volume total de 95 millions de mètres cubes, il est le plus important lac de rétention pour la production hydro-électrique de la région. Le tribunal fédéral avait approuvé le recours des Forces motrices de l'Oberhasli par quatre voix contre une en avril 2017, estimant que ce projet ne serait pas incompatible avec la protection des sites marécageux, ce qui avait entrainé la colère des organisations gouvernementales. Selon le WWF, Pro Natura, Greenpeace et plusieurs autres organisations, l'élévation du barrage aurait pour conséquence de noyer le biotope du Grimsel. La protection des zones humides serait menacée dans tout le pays.

L’entreprise exploitante : Les Forces motrices de l’Oberhasli SA (KWO), a attribué à un consortium (ARGE Grimsel), composé de Frutiger SA (mandataire), d’Implenia et de Ghelma AG Baubetriebe, le mandat de remplacer le barrage Spitallamm sur le lac de Grimsel. Implenia participe à ce consortium à hauteur de 42,5 %. Le montant total du contrat s’élève à près de CHF 100 millions.

Le nouveau barrage-voûte à double courbure sera édifié directement devant l’ouvrage existant. D’une hauteur de crête identique à celle du barrage poids-voûte existant, il offrira la possibilité d’un rehaussement dans une phase ultérieure d’extension du lac de Grimsel. La hauteur du barrage sera 113 mètres (hors extension du lac). L’ancien barrage subsistera et sera mis en eau des deux côtés, une galerie assurant l’équilibrage hydraulique du niveau d’eau. Le contrat inclut également quelques autres ouvrages souterrains ainsi que la préparation des matériaux pour la fabrication de plus de 220 000 m3 de béton. Les travaux démarreront en été 2019 et dureront jusqu’en 2025.