Bauma du 8 au 14 avril 2019 à Munich

Le plus grand salon des machines et de la construction d’Europe

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © @Bauma
Salon Bauma plus gigantesque que jamais

L’édition 2019 du salon Bauma réaffirme son statut de plus grand salon du monde en étendant sa surface à 614 000 m² d’exposition d’engins de chantier.

Sur une étendue équivalente à 85 terrains de football, le salon européen Bauma présente les nouvelles motorisations électriques, l’efficience énergétique, la digitalisation et la connectivité, mais aussi le guidage, l’asservissement hydraulique, et les possibles hybridations des véhicules de chantier. Les constructeurs sont lancés dans une course effrénée pour prendre l’avantage technologique et le faire découvrir au grand public durant le salon Bauma.

Les marques les plus importantes vont dévoiler leurs innovations

Sur son stand de 9000 m2, Caterpillar présentera 20 nouveautés dont le tout premier tracteur électrique élevé au monde : le D6XE. Il y aura aussi cinq minipelles hydrauliques  de nouvelle génération de la gamme BCP équipée de série avec la direction par manipulateur (Stick Steer). Le groupe industriel américain mettra aussi en avant ses technologies capables de surveiller l’emplacement et les performances de ses machines. Un gage de sécurité et d’efficience sur les chantiers.

 

Autre incontournable de la scène mondiale : Liebherr s’étendra sur 14 000 m2. Avec son slogan du moment, « Together Now & Tomorrow », l’entreprise d’origine allemande et de droit suisse montre sa détermination à accompagner ses clients dans tous les bouleversements techniques et numériques qui s’accélèrent. Liebherr dévoilera aussi ses nouvelles grues : à tour dotées de câbles synthétiques, mobiles ou sur chenilles d’une capacité de 300 t.

 

Volvo, pour sa part, s’engage à fond dans les motorisations électriques dans sa gamme de matériels compacts, qu’il s’agisse de pelles (EC15 à EC27) ou de chargeuses sur pneus (L20 à L28). Le géant suédois marque ainsi sa volonté de favoriser le développement durable, mais précise que si la propulsion électrique est particulièrement adaptée aux petits équipements, le diesel reste incontournable pour les machines de production.

 

Cette volonté de valoriser les machines «zéro émission» se retrouve également chez Wacker Neuson qui présentera notamment ses pilonneuses et ses plaques vibrantes électriques à batterie. L’entreprise familiale munichoise mettra aussi l’accent sur la réalité virtuelle et montrera à quel point la fabrication de pièces de rechange peut être rapide aujourd’hui grâce à… une imprimante 3D.

 

Les constructeurs asiatiques ne sont pas en reste. Hyundai débarque avec 6 premières européennes et de nombreuses mises à jour technologiques pour améliorer la gestion et la durée de fonctionnement des machines. Hitachi et Komatsu misent aussi sur les commandes intelligentes, plus précises, plus rapides et plus sécuritaires.