Gros travaux prévus au CHUV

Le CHUV veut mieux loger et transporter ses patients

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: CHUV
Pour un CHUV tout confort

La prise en charge adaptée des patients du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) demande des travaux d’entretien et de modernisation continus. Plus de 50 millions sont ainsi prévus en faveur de l’hébergement stationnaire, l’hôpital Beaumont et le transport des patients.

Le centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) possède encore des chambres à cinq lits. Avec pour conséquence d’accentuer le taux de vacance et de proposer des conditions d’hospitalisation parfois peu enviables. Malgré tout son modernisme et la qualité de ses chercheurs, l’établissement hospitalier est conscient qu’il doit œuvrer pour un meilleur confort de ses patients.

Qualité et sécurité

Ce constat justifie les 52 millions que le Conseil d’Etat vaudois demande à son Grand Conseil ces jours. La vétusté de nombreux locaux, l’évolution des pratiques et des normes, les contraintes en matière d’hygiène et  la hausse des besoins sur l’ensemble du périmètre de la Cité hospitalière lausannoise demandent des travaux. Et c’est à la fois une question de qualité et de sécurité.

Eviter les lits vides

Le CHUV entend généraliser son offre de chambres à deux lits avec salle de bain. Cela lui permettra une prise en charge sanitaire adaptée à ses patients. Cette configuration est en effet la plus flexible. Elle permet d’éviter la multiplication des lits vides. En effet, en période de confinement, pour des épidémies virales par exemple, il n’est pas rare qu’une chambre à cinq places ne soit occupée que par une seule personne.

Beaumont sera assaini

Par ailleurs, le centre de soins palliatifs et de médecine interne de Beaumont n’est pas tellement bien loti en matière de confort. Ses chambres sont pour la plupart dépourvues de salles de bain. L’isolation n’est pas performante et les infrastructures techniques n’ont pas subi de réadaptation majeure ces 50 dernières années. Le bâtiment subira ainsi un assainissement énergétique et technique global.

Transports de patients en hausse

En une décennie, les transports de patients entre les différentes unités de soins de la Cité hospitalière ont doublé. Le CHUV prévoit ainsi de construire un véritable garage pour ses ambulances, en lieu et place de la zone actuelle en partie à l’air libre. Le projet permet de séparer la circulation des patients se rendant à un examen de celle des visiteurs de l’hôpital. Ce remodelage permettra aussi le réaménagement de l’esplanade du bâtiment hospitalier.

Nouveau garage

Enfin, le garage aux ambulances et des urgences actuel n’est plus adapté. La zone doit être ainsi complètement reconstruite pour assurer une prise en charge adéquate en tout temps, et spécialement lors du déclenchement du plan catastrophe.