A Genève, le pavillon de la danse se veut aérien et nomade

A Genève, le pavillon de la danse se veut aérien et nomade

Gefäss: 

A priori, la mission pour les architectes était simple : concevoir  un pavillon provisoire pour une association de danse sur une esplanade arborisée, dans un site historique en milieu urbain, la place Charles Sturm à Genève.

Le site, parfaitement plat, surplombe une rue quelques mètres en contrebas avec des musées proches et la présence de l’Eglise Russe... Pas si simple en fait. Trouver le juste équilibre entre le pavillon, éphémère, et la place  Sturm, quand on sait que dans un laps de temps de 5 à 10 ans, le pavillon sera démonté et que l’esplanade devra à nouveau vivre hors de sa présence était une vraie gageure. Au terme d’un concours d’architecture, la Ville de Genève a choisi le projet BOMBATWIST, proposé par le bureau d’architecture ON architecture de Lausanne. Dépourvu de volume au sous-sol, mais doté de deux étages et d’une mezzanine, le bâtiment modulable a été conçu pour être déplacé et agrandi, et pour accueillir un projet plus ambitieux. Le pavillon présente une dimension
totale de 51 m de long, 19 de large et 11 de haut. Il comprendra une salle de spectacle de 220 places, un espace de travail pour danseurs et chorégraphes, ainsi qu’un centre de documentation et un foyer spacieux, incluant un bar. Des dépôts et un atelier techniques s’ouvriront à l’arrière sur le quai de livraison. Au bureau à l’étage, s’ajouteront les loges, un coin repos, ainsi qu’une salle mixte destinée aux réunions et à l’échauffement des danseurs. Les travaux de gros oeuvre viennent de débuter avec la pose de l’ossature, composée d’imposantes cloisons en bois, et devraient s’achever d’ici fin septembre.

(link is external) L’article complet en PDF

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?