Les grues au hit-parade

Cinq grues géantes pour construire toujours plus haut dans le monde

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Surplex GmbH

Pour construire toujours plus haut, deux entreprises se partagent le privilège de proposer les plus hautes grues du monde. Tour d’horizon des cinq lauréates.

Source: 
Surplex GmbH

Un classement inédit, avec cinq engins dont la hauteur n'accuse qu'une différence de 42m entre eux.

Indispensables à la construction d’immeubles de grande hauteur et d’éoliennes à forte envergure, les grues géantes sont principalemnent l’apanage de deux entreprises dans le monde. Leurs dimensions et leur capacité de levage dépassent l’entendement.

Faible différence

La revue des cinq engins les plus hauts du monde révèle que les dimensions de ceux-ci sont très proches  l’un de l’autre. La différence de hauteur entre la première et la cinquième n’est que de 42m pour une taille de plus de 200m. La comparaison avec des immeubles existants donne cependant le vertige.

Pour lever un éléphant adulte

La première place dans ce classement inédit revient à une grue sur chenilles de l’entreprise Liebherr Deutschland. D’une hauteur totale de 245m, elle peut lever jusqu’à 3000 t de matériaux. Elle est donc aussi grande que la Thyssen Krupp Test Tower, à Rottweil, dans le Bade-Württemberg. Elle peut transporter un éléphant adulte.

Pont chinois dépassé

Suivent ensuite deux grues de l’entreprise Terex Demag. L’une, de 240 m, est aussi haute que la plus grande excavatrice à roue-pelle du monde. L’autre, de 234 m de haut, dépasse le pont routier de Labajin, dans la province de Sichuan en Chine.

Plus haut que la banque

La quatrième est également un modèle Liebherr. D’une hauteur de 220m, elle dépasse le siège de la DZ Bank de Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. La cinquième, du groupe Terex Demag, mesure 204m .Elle est presque plus grande que le séquoia géant Sherman de Californie.

Technique d’avenir

Ces montres du levage permettent la construction en hauteur selon des techniques plus efficaces que celles employées pour les gratte-ciels du passé.