Le chanvre est olympique

Le chanvre cherche sa voie dans le secteur de la construction

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Team Canada Olympics

Le chanvre comme matériau de construction ? La France et le Canada y croient. L’isolation des bâtiments lui permet de se frayer un chemin dans le secteur.

Davantage connu pour ses vertus textiles, cosmétiques et « médicinales », le chanvre se fraie un chemin dans le secteur de la construction. Un site canadien en vante les vertus, et des tests de résistance au feu menés en France viennent d’0en révéler les atouts. Les expériences menées se heurtent cependant encore à la résistance, voire la défiance, des maîtres d’ouvrage.

Un matériau olympique

Ainsi la France, révèle "Le Moniteur", cherche-t-elle à sécuriser la construction recourant au chanvre. Elle mène la démarche dans le cadre de la construction du futur village olympique de 2024, à Saint-Ouen. Le béton de chanvre y sera utilisé pour la construction des bâtiments d’hébergement des athlètes, au même titre que la pierre et le bois.

Régulateur de température

Les Canadiens apparaissent plus avancés. Le chanvre y apparaît comme vrai matériau de construction, employé surtout dans l’isolation des murs et du plancher. Mêlé à de la chaux, il régule la température à l’intérieur du bâtiment qui en est doté.

Coffrage, enduit, blocs

Le chanvre présente également des propriétés d’insonorisation considérable, notamment sous forme de fibres. Son look texturé le rend semblable au gypse. Il est de plus, affirme le site soumissionrenovation.ca. Il est utile comme coffrage ou enduit, voire même par blocs pour la construction de murs.

Prix encore trop élevés

Matériau totalement éco responsable, le chanvre souffre néanmoins de quelques inconvénients. Non seulement son image négative, bien sûr, mais aussi son prix et ses fonctions confinées à l’isolation. Il peut cependant intervenir efficacement dans des projets de rénovations de bâtiments.