15:02 DIVERS

Les masques jetables usagés peuvent trouver une nouvelle vie sur les routes

Teaserbild-Quelle: Youtube

Réutiliser les masques jetables dans les enrobés bitumineux ? Des chercheurs australiens font le pas. Seul hic, il en faut beaucoup pour obtenir un revêtement routier de qualité.

Masque et route 2

Quelle: Elsevier

Du masque au revêtement des routes, une opération en plusieurs étapes assez simple quoique gourmande en matière première.

Avec la pandémie du Covid-19, l’avenir des masques jetables usagés prend tout son sens. Pays du recyclage des déchets par excellence, l’Australie s’en préoccupe pour réduire le volume de ses poubelles et réutiliser à des fins environnementales tout ce qui est possible. Cela passe par une exploitation positive des matériaux utilisés pour se protéger du virus.

Mais y a-t-il un rapport entre un masque jetable et la construction ? Une université de Melbourne franchit allégrement le pays en trouvant comment trouver une nouvelle vie à l’objet emblématique du quotidien du Covid-19 et les matériaux utilisés pour la construction de routes. L’expérience menée par les chercheurs australiens montrent en effet que l’utilisation d’un infime pourcentage des matières utilisées dans des masques de protection peut renforcer l’épaisseur et la résistance des enrobés bitumineux. La ductibilité et la flexibilité de ces revêtements semblent aussi être renforcées.

Des tonnes pour un kilomètre

Pour être utilisés à ces fins, les masques usagers doivent d’abord être désinfectés et stérilisés. Il faut aussi une très quantité de masques pour que leurs propriétés agissent efficacement sur des enrobés provenant de matériaux recyclés. A titre d’exemple, si 1% d’un masque est ajouté à un revêtement routier de 7m de large et de 0,5 m d’épaisseur sur une longueur d’un kilomètre,  il faudrait 93 t de masques jetables. C’est la beauté de ce genre de recherche.

Quoi qu’il en soit, estiment les chercheurs, le jeu en vaut la chandelle, car il peut réduire les coûts de constructions de routes de manière significative. En plus de trouver une solution aux tonnes de masques usagés qui sont actuellement mêlés aux déchets ménagers.

Pour en savoir plus (en anglais)


Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.