Neuchâtel a un nouveau campus

La formation des apprentis intégrée à un nouveau campus à Neuchâtel

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: CPLN
Nouveau campus à Neuchâtel

Le Centre professionnel du Littoral neuchâtelois a terminé un profond lifting pour s’intégrer à Neuchâtel dans un vaste campus dédié à la formation et à la recherche. Ses trois bâtiments présentent un bilan énergétique sensiblement amélioré.

Enseigner dans le sauna estival des salles de classe du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN) appartient au passé. Le complexe de trois bâtiments situés entre le pôle Microcity et le stade de la Maladière de Neuchâtel a terminé son lifting après dix ans de procédures et de travaux pour un montant de 34 millions de francs. Outre une intégration dans son quartier, le centre de formation pour apprentis du bas du canton de Neuchâtel présente un bilan énergétique passablement amélioré.

Isolation dans les piliers

Les nouvelles façades des trois bâtiments cachent un peu les efforts entrepris par les responsables du chantier en faveur de leur isolation thermique et phonique. De larges rebords ont été aménagés sous chaque feneêtre pour abriter 38cm d’épaisseur de matériaux isolants. Il fallait en effet gérer le double flux de la clijmatisation des locaux et leur aération. La solution au problème se cache dans les piliers entre chaque fenêtre. Un système de sondes et de détecteurs commande l’ouverture de volets pour maintenir une bonne température dans les classes.

Economies d’énergie de 60%

Outre de nouveaux isolants phoniques, le CPLN répond aussi aux nouvelles normes antifeu et parasismiques. Les nouvelles façades permettent des économies d’énergie s’élevant à 60%. Les bâtiments sont aussi en phase d’obtenir le label Minergie-P.

Une seule entrée

Il était parfois difficile de s’orienter dans les trois bâtiments, même pour son directeur central. Les architectes y ont remédié en aménageant une seule entrée principale pour le complexe. Un couloir continu relie les trois bâtiments et dessert un espace central abritant notamment une cafétéria. Les apprentis n’ont pas mis longtemps avant de s’approprier ce lieu.

Profonde transformation

Les trois bâtiments construits dès les années 1960 s’intègrent de plus dans leur quartier. Ce dernier a pourtant subi ces dernières années une profonde transformation, avec notamment la construction du bâtiment de Microcity occupé par l’antenne neuchâteloise de l’EPFL. Plutôt qu’un centre de formation poure apprentis, le CPLN s’intègre ainsi dans un vaste campus dédié à la formation et à la recherche. Le cadre quelque peu minéral qu’il présente actuellement va encore être davantage végétalisé.