Un prix solaire pour une église

Une église catholique zurichoise obtient le Prix solaire européen

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Paroisse de Maur

Le Prix solaire européen 2019 est allé à l’église Saint-François de la paroisse catholique romaine de Maur (ZH). Il récompense les efforts consentis pour produire de l’énergie solaire en toiture de ce lieu de culte.

Source: 
Agence solaire suisse

161m2 de panneaux en toiture pour un bilan énergétique très positif.

Installer du photovoltaïque sur le toit d’une église? Compliqué, voire impossible si l’édifice est un monument historique soumis à des lois de protection contraignantes. A Fribourg, quelques paroisses pourtant séduites par le solaire en ont récemment fait l’expérience. Pourtant, cela est possible pour des lieux de culte construits il y a trente ou quarante ans.

Efficacité considérable

Ainsi l’église catholique romaine Saint-François, de la paroisse de Maur (ZH) vient-elle d’obtenir le prix solaire européen 2019. Construite en 1989, elle vient d'être rénovée et a été recouverte de panneaux solaires: son efficacité énergétique atteint 221%.

Isolation du toit améliorée

Un total de 161 m2 de panneaux photovoltaïques-thermiques, qui combinent production d’électricité et de chaleur, équipe la bâtisse, a communiqué l'Agence solaire suisse. En outre, l'isolation du toit a été améliorée, des pompes à chaleur ont été installées et l'éclairage a été passé au LED, si bien que la consommation d'énergie a baissé de 35%, à 54'700 kWh par an. Désormais, l'église produit 63'000 kWh par an d'énergie solaire en plus que ce dont elle a besoin. Ce qui permet d’alimenter 25 ménages.

Diffusion en été, renvoi en hiver

Les travaux, commencés en 2018, se sont terminés en mars 2019. Une toiture étanche et des vitrages isolants qui réduisent au minimum les pertes de chaleur ont été mis en place, ainsi qu’un système photovoltaïque thermique combiné (PVT). Il produit de l’électricité, transfère la chaleur du toit aux sondes géothermiques en été et les renvoie en hiver grâce à deux pompes à chaleur. La paroisse a investi 1,2 million de francs dans le projet. Dans la mesure du possible, les contrats ont été attribués à des entreprises locales.

Sensibilité encore embryonnaire

La sensibilité environnementale de l’Eglise catholique romaine est mise en avant par l’encyclique Laudato Sì du pape François. Pourtant, elle peine encore à s’imposer en Suisse romande. Les catholiques romains vaudois viennent pourtant de mettre en place des ateliers de sensibilisation, sous l’angle à la fois spirituel et technique.