La confiance revient

La confiance en l’avenir se régénère chez les ingénieurs et architectes

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: EPFL

Malgré une crise sanitaire toujours présente, les planificateurs de la construction retrouvent la confiance en l’avenir après les mois de semi-confinement. L’EPFZ vient de le constater au cours de sa dernière enquête conjoncturelle, menée en juillet.

 

Source: 
Batimag

Ce pont ferroviaire de La Chaux-de-Fonds va prochainement être remplacé dans le cadre d'importants travaux routiers et ferroviaires dans le canton de Neuchâtel.

Les craintes étaient pourtant réelles durant la période de semi-confinement au printemps dernier. Mais elles se dissipent quelque peu, selon la dernière enquête du Centre de recherches économiques de l’EPFZ (KOF), relayée par la SIA. Grâce notamment aux projets de construction menés par les collectivités publiques, la confiance revient. Et cela atténue les effets de la pire crise économique qui frappe la Suisse depuis la Seconde guerre mondiale.

Marche des affaires jugée bonne

Les planificateurs, architectes et ingénieurs ont davantage de perspectives qu’ils ne le pouvaient craindre. L’enquête du KOF montre que presque la moitié des bureaux d’étude interrogés estiment que la marche de leurs affaires est bonne. Ils misent même sur une progression dans les dix prochains mois.

Embellie par rapport à avril

Les architectes sont parmi les plus optimistes et les plus confiants. Au pire s’attendent-ils à une stagnation du volume de leurs affaires. Leur appréciation s’est nettement améliorée par rapport au mois d’avril dernier. Les bureaux d’ingénierie leur emboîtent le pas. Le volume des commandes, en particulier, passe de 9,2 à 9,6 mois après correction des variations saisonnières.

Construction en continu

La construction est en train de se sortir mieux de la crise que les autres secteurs économiques. D’une part parce qu’elle n’a jamais vraiment cessé son activité durant les mois de semi-confinement, et d’autre part parce que les collectivités publiques ne sont pas avares de projets.