Musée du Léman à Nyon

Issue favorable pour une extension intégrée

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: ©FHV architectes
Musée du Léman caché sous la colline

L'opposition a été levée pour le projet d’extension du Musée qui s’intègrera en bordure de Léman. Adossé à la colline, le programme crée un promontoire végétalisé et se glisse sous la surface.

Les derniers opposants à l’extension du Musée du Léman à Nyon, ou plus exactement au plan de quartier, ont été déboutés par le Tribunal cantonal. Le couple de propriétaires, voisins de la parcelle, craignait notamment l’impact du nouveau bâtiment, des problèmes d’accessibilité, ainsi que la réduction de la zone verdure. Leurs arguments ont été rejetés par la Cour.  «La décision judiciaire est un jalon important vers la concrétisation du projet», souligne le syndic, Daniel Rossellat. «Je suis soulagé de cette issue favorable qui permet de relancer l’extension du musée, un projet emblématique de la Ville de Nyon», note pour sa part le municipal de l’Urbanisme, Maurice Gay.

Sous la colline

Le projet d’extension est très vert et discrètement intégré au paysage, avec des toits végétalisés qui efface son volume. L’agrandissement a été conçu par les architectes Fruehauf, Henry & Viladoms (FHV), déjà auteurs du Musée Cantonal des Beaux-arts (MCB-a) à Lausanne. Les architectes décrivent un projet qui s’adosse à la colline : « L’ensemble du programme se « glisse » sous la surface du sol entre les parcs du Bourg-de-Rive et de Bois-Fleuri. Il crée ainsi un parc se développant en promontoire et offrant un nouveau point de vue sur le Lac Léman. Un nouveau mur, évoquant les murailles historiques, en dessine le contour. Vu depuis la vieille ville, ce bâtiment public d’importance se fait donc discret alors que depuis le lac il affirme sa présence et son époque. »

Un projet à 40 millions

La demande de permis de construire sera déposée d’ici quelques semaines. La Municipalité attendra le délai d’un mois pour un éventuel recours au Tribunal fédéral. «Nous souhaitons aussi entreprendre un dialogue constructif avec le couple pour éviter une nouvelle opposition lors de la mise à l’enquête du bâtiment, remarque Daniel Rossellat. Certains petits aménagements pourraient être consentis sur le projet initial.»

Si tout se passe bien, le nouveau Musée du Léman pourrait être inauguré en 2023. Le projet est estimé à 40 millions dont 16 millions financés par des mécènes et sponsors. La collection de l’institution pourra être exposée et conservée dans de meilleures conditions, et la région s’enrichira d’un site culturel digne de ce nom.