Top 5 des édifices les plus chers du monde

Le "spaceship" futuriste de Steve Jobs vaut 4,6 milliards

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: DanielL.Lu-cc
Cher, très cher "spaceship" d'Apple

Le nouveau quartier général d’Apple, situé en Californie, est estimé à 4, 6 milliards de dollars. Une « broutille » par rapport au bâtiment le plus cher de la planète qui a coûté trois fois plus… en Arabie saoudite.

Situé à Cupertino en Californie depuis avril 2017, Apple Park, nommé Apple Campus 2 durant sa construction, est le siège social de la firme à la pomme. Steve Jobs, dont ce fut un des derniers projets avant son décès, rêvait d’en faire à la fois le symbole ultime du géant technologique et le complexe le plus vert du monde. Il a fallu six ans pour construire cet énorme anneau, à l’esthétique de vaisseau spatial d’où son surnom de «spaceship» (d’autres préfèrent y voir un donut géant).

Les chiffres relatifs à ce projet gigantesque laissent sans voix : 260’000 m2, dont 28’000 dédiés à un espace sur la recherche, 13 000 employés à terme. Le bâtiment a été dessiné par le célèbre architecte Norman Foster et pensé dans les moindres détails, y compris la courbure des vitres qui représentent au total quelque 6 kilomètres!

Trois fois plus cher que Burj Kalifa

Qu’il s’agisse d’un des projets les plus chers de la planète est une évidence, mais on ne savait pas jusqu’à peu qu’elle était sa valeur. Ou tout du moins sa valeur fiscale. Tous comptes faits par les évaluateurs du comté de Santa Clara, le campus est estimé à plus de 4 milliards de dollars. La valeur de la propriété s’élève à 3,6 milliards de dollars, mais l’ajout de mobilier, d’ordinateurs et d’entretien du sol a porté l’évaluation à 4,17 milliards de dollars. Pour mettre en perspective ce chiffre, il est bon de savoir que le gratte-ciel le plus haut du monde, le Burj Kalifa de Dubai n’a coûté que 1,5 milliard !

L'évaluateur adjoint du comté de Santa Clara, David Ginsborg, a affirmé qu'une partie du défi lié à la valorisation du parc Apple Park était que tout est fabriqué sur mesure. Apple payera donc un impôt foncier de 1% chaque année, ce qui devrait représenter environ 40 millions de dollars. Une broutille pour intégrer le club très select du top 5 des édifices les plus chers de la planète.

Un top 5 de la démesure

En tête de ce classement, on découvre l’ensemble immobilier le plus cher du monde: l’Abraj Al Bait en Arabie saoudite. Construit en 2012, ce luxueux complexe résidentiel et hôtelier est évalué à 13,5 milliards de dollars. En plein centre de La Mecque, il offre une vue plongeante sur la Kaaba et les millions de fidèles qui chaque année font le pèlerinage autour de la Kaaba.

En deuxième position, on change de registre avec l’Unité 3 de la centrale nucléaire d'Olkiluoto, en Finlande. Achevée en 2018, il a fallu 14 ans de travaux (et 10 ans de retard et surcoûts) pour parvenir à finalement y produire de l’électricité. Coût final: 9,06 milliards !

A la troisième place, on trouve un autre mastodonte qui a pris des allures d’arlésienne après d’innombrables erreurs de conception : l’aéroport de Berlin-Brandenburg. Son inauguration est désormais agendée pour octobre 2020 et le maître d'ouvrage espère ne pas dépasser les 8,5 milliards.

En quatrième position, le Marina Bay Sands de Singapour invite, lui, à rêver d’opulence et de farniente. Ce complexe hôtelier parmi les plus luxueux de la planète n’a coûté « que » 5,5 milliards de dollars. Le prix à payer pour offrir à ses clients la piscine la plus haute du monde, perchée à 150 m de hauteur, au 57e étage des trois tours mythiques.