Le bétonnage inquiète

Deux initiatives s’en prennent à un bétonnage jugé excessif

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: biodiversite-paysage.ch

Deux initiatives populaires fédérales veulent lutter contre le bétonnage du territoire. Les textes demandent en particulier que la protection du paysage et de l’environnement soit mieux prise en compte. Les milieux de la construction n’y sont pas hostiles.

Source: 
biodiverste-paysage.ch

Les deux textes déposés à la Chancellerie fédérale plaident pour la biodiversité et la protection du paysage.

Si les responsables des projets de construction promettent de plus en plus l’habitat durable dans des espaces renaturalisés, les défenseurs de l’environnement poursuivent leur combat en faveur de la biodiversité et du paysage. Ils s’en prennent particulièrement au mitage des zones naturelles au profit de l’environnement construit. Et ils s’insurgent contre le bétonnage.

La Nature aime la crise

Ainsi Pro Natura, BirdLife, Patrimoine suisse et la Fondation suisse pour la protection de l’environnement et du paysage ont-ils déposé deux initiatives fédérales. La récolte de signatures a profité du renouveau de l’activité naturelle pendant la crise sanitaire. Le chiffre requis de 100000 paraphes a été facilement atteint.

« La construction doit ralentir »

Les initiants demandent en particulier de renforcer la protection du paysage dans la Constitution. Ils exigent que la biodiversité soit mieux encouragée et soutenue par suffisamment de temps et d’argent. Ils veulent aussi freiner le boom de la construction, fixer des règles claires pour les projets hors-zone constructible et protéger davantage la flore et la faune.

Architectes en soutien

Les associations environnementales responsables de ces deux initiatives ne mènent pas leur combat seul. La SIA et diverses fédérations suisses groupant les architectes viennent en soutien. Cela permet de ne pas opposer frontalement la construction avec la conservation du paysage.