QUAND LES ÉPARGNANTS CHANTENT LE BLUES AU PAYS DES SOUS...

QUAND LES ÉPARGNANTS CHANTENT LE BLUES AU PAYS DES SOUS...

Gefäss: 
Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a perdu aujourd’hui tout repère: bien malin serait celui qui pourrait se vanter de pouvoir prévoir quoi que ce soit dans la situation actuelle. La seule chose qui est sûre, c'est que la confiance des petits épargnants vis-à-vis des grandes banques s'est érodée à un point encore jamais atteint. On n’en est pas loin des 200 milliards qui ont changé de tirelire en quelques mois. Comment en est-on arrivé là ? Tout d'abord grâce à la «vista» du Conseil féd..
(link is external) L’article complet en PDF

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?