Succès total pour la campagne de crowfunding lausannoise !

La population s’est précipitée pour investir 150'000 francs dans le projet de toit solaire du centre sportif.

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle:

L'engouement de la population pour le projet a permis d'atteindre le montant maximum du financement participatif en cinq jours seulement.

Succès total pour la campagne de crowfunding lausannoise !

La campagne de financement participatif ouverte le 24 janvier a mobilisé les habitants des 27 communes du grand Lausanne, qui ont investi la totalité du capital de la centrale solaire de Malley en un temps record.

Alors que les sollicitations se multiplient sur le web et que le financement participatif semble s’essouffler, la mobilisation pour investir dans la centrale solaire de Malley, située sur le toit du centre sportif, a été bouclée en cinq jours seulement. 93 habitants du grand Lausanne ont  en effet investi 150'000 francs en un temps record ! La collecte de fond, ouverte du 24 janvier au 7 mars était déjà terminée le 30 janvier, le montant maximum ayant été atteint.

Des parts remboursées en trois ans à un taux de 2%

Il faut reconnaître que la proposition lancée par la société SI-REN SA, détenue par la Ville de Lausanne, avait de quoi séduire les épargnants. Il s’agissait d’acheter des parts de 100 à 2000 francs, avec un taux d’intérêt annuel de 2% remboursé en trois ans, donc « supérieur aux produits bancaires classiques. Investir dans les 2000 panneaux photovoltaïques qui recouvriront le toit de l’Arena du nouveau Centre Sportif Malley a séduit les contributeurs.

«Le procédé ne permet pas de s’enrichir, les contributeurs ont plutôt estimé pertinent de bloquer une somme pour la bonne cause, juge Richard Mesple, directeur de SI-REN SA. Ça prouve qu’il y a un intérêt pour ce type d’énergie et nous en sommes enchantés. C’était un peu un voyage dans l’inconnu, nous n’avions que quelques projets français pour référence.»

D’autres projets vont suivre           

Devant un tel succès, le directeur imagine déjà que d’autres campagnes pourraient suivre «dans le photovoltaïque ou l’éolien». Dans la région de Renens, un autre crowdfunding est déjà prévu pour financer l’installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments privés et communaux. «Nous sommes en train de chiffrer précisément le projet, la récolte devrait démarrer dans quelques semaines», annonce la municipale Patricia Zurcher Maquignaz. «C’est peut-être une méthodologie du futur avec laquelle les investisseurs pourront se tourner vers les citoyens plutôt que vers les banques», envisage Richard Mesple. Dans le cas de la Vaudoise Arena, les contributeurs ont «plutôt engagé des sommes hautes avec une médiane à 1600 francs». La centrale doit être mise en service cet été et produire 700'000 kWh chaque année, soit un quart seulement de la consommation estimée du centre sportif, qui, avec ses trois piscines et ses trois patinoires, utilisera beaucoup d'énergie. Face à un tel engagement de la population, on peut espérer que les futurs bâtiments suisses soient conçus avec toujours plus d’énergie propre.