Un immeuble préfabriqué assemblé en trois semaines

Du parquet à l’électricité, tout est déjà prêt dans le module

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © Renggli AG
5 mois de fabrication 3 semaines de montage

Ce concept ultramoderne consiste à livrer des containers prêts à être assemblés sur le chantier.

Le projet novateur « Hello Lenzburg », dans le canton d’Argovie, montre comment un immeuble d’habitation compact peut être construit en atelier en seulement 5 mois avec des modules préfabriqués en bois, et cela avec des standards d’aménagement écologiques et des loyers attractifs.

Entièrement équipés en usine, du parquet à l’électricité

Le container fabriqué et peaufiné en atelier est aujourd’hui une réalité, et ce concept pourrait bien se multiplier dans les zones résidentielles suisses. Avec le projet «Hello Lenzburg » dans le canton d’Argovie, un bâtiment résidentiel de plusieurs étages basé sur un concept de construction hybride ultramoderne a vu le jour. Particularité : tous les logements sont constitués de modules en bois préfabriqués en usine (y compris les installations), livrés et assemblés directement sur le chantier. À Lenzburg, ce procédé a permis de construire en 5 mois un bloc résidentiel complet avec appartements de 2,5 et 3,5 pièces conformes Minergie A et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Entreprise de construction bois basée à Schötz (LU), Renggli AG a réalisé ce projet en collaboration avec le maître d’ouvrage Axa, la haute école spécialisée bernoise BFH et divers autres partenaires. Fin 2018, après une phase de planification de près de 3 ans, la construction des modules a commencé.

Les monteurs ont assemblé en usine les éléments de planchers et de murs préfabriqués, avant d’y intégrer les cloisons intérieures, les fenêtres et les portes, de poser les parquets, d’installer les agencements de cuisine préfabriqués, les installations sanitaires et les différentes conduites. Résultat : des modules de 15 t, 1 m de long et 3,5 de large, revêtus de films de protection, prêts pour le transport.

Insertion par le haut dans une structure en acier

Les fondations ont été coulées fin 2018 - parallèlement à la production des modules en usine - avant d’y ériger en janvier un châssis géant en acier. En février, les responsables du projet ont démarré la construction proprement dite du bloc résidentiel. Les modules étaient conçus pour pouvoir être transportés aisément sur le chantier au moyen de remorques surbaissées. Chaque appartement - chambre à coucher, cuisine, salle de bain et 1 ou 2 chambres - est constitué de deux de ces modules préfabriqués qui ont été soulevés avec précaution au moyen d’une grue et insérés dans la structure en acier par le haut avec une précision millimétrique.

Ces prochaines années, un grand nombre d’immeubles d’habitation des années 60 et 70 vont devoir être assainis ou remplacés. Pour éviter les appartements restant vides et les revenus locatifs en baisse, les nouveaux logements doivent toutefois rester abordables. La révision de la loi sur l’aménagement du territoire imposant la densification des zones résidentielles doit aussi être prise en compte par les concepteurs.

Terminé en trois semaines

Ce mode de construction modulaire a permis aux spécialistes de Renggli AG de mettre en place chaque container dans le châssis en moins d’une heure. De cette manière, en un mois, tous les appartements étaient terminés et raccordés aux installations techniques. L’accès aux appartements est assuré par des galeries extérieures desservies par un ascenseur et des escaliers, ce qui évite d’avoir à intégrer une cage d’escalier à l’intérieur du bâtiment.

Ce bloc d’habitation entièrement réalisé en construction bois répond en outre aux exigences du standard Minergie A. Une installation photovoltaïque sur le toit produit de l’électricité verte, tandis qu’une pompe à chaleur à sondes géothermiques fournit une chaleur durable.

Le châssis en acier supporte toute la charge

Le projet « Hello Lenzburg » diffère des constructions préfabriquées conventionnelles par le fait que le poids des éléments supérieurs ne repose pas sur les éléments inférieurs. En effet, dans ce système de construction hybride, c’est un châssis en acier qui transmet les charges aux fondations. Cela permet de construire des bâtiments plus hauts que ce qui était jusqu’à présent réalisable avec les autres systèmes modulaires.

Ce système hybride permet en outre à Renggli AG de réduire la phase de construction à seulement 9 mois. Conjuguée à la standardisation de la production, la réduction de la durée de construction a aussi diminué les coûts, ce qui se répercute sur les loyers, qui sont inférieurs à ceux d’objets comparables.