La biomasse pour chauffage

Bâle-Ville veut utiliser ses déchets organiques pour produire de la chaleur

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: RTS

Les Services industriels du canton de Bâle-Ville se lancent dans la production de chaleur par pyrolyse à partir des déchets organiques. Ils vont ainsi construire une centrale dans le quartier de Petit-Huningue.

La récupération et la production d’énergie à partir des déchets organiques préoccupent régulièrement les collectivités publiques. Les Services industriels du canton de Bâle-Ville (IWB) vont prochainement proposer une solution déclarée innovante pour chauffer près de 300 ménages. Leur projet? Construire une installation de traitement de la biomasse par pyrolyse dans le quartier du Petit-Huningue.

Biomasse recyclée

La future centrale dégagera par pyrolyse environ 2,7 GWh de chaleur, estiment ses responsables. L’installation sera alimentée par des déchets végétaux pauvres et inexploités. Elle les chauffera dans un environnement dépourvu d’oxygène pour éviter leur combustion. Elle pourra aussi produire des fertilisants.

Neutre en CO2

«Avec cette installation futuriste, nous produirons du chauffage pas seulement neutre en CO2, mais même avec un effet positif sur le climat», se félicite Peter Baumstark, membre de la direction des Services industriels bâlois. Le tout en valorisant des déchets verts inutilisés et au bénéfice de l'agriculture, souligne-t-il.

Un an de travaux

La future centrale pourra ainsi retirer de l’atmosphère environ 1500 tonnes de CO2 par an. A titre comparatif, un vol entre Genève et New York en émet environ 2 tonnes. La mise en service de l’installation est prévue dans une année. L’investissement consenti s’élèvera à 5 millions.