Bassecourt bâtit pour les aînés

Nouvel EMS pour un premier écoquartier durable dans le Jura

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: LJT
Seniors dans un écoquartier

La construction du nouvel EMS de Bassecourt pourra démarrer ce printemps dans le cadre de l’aménagement du premier écoquartier du canton du Jura. Les Jardins de la Tuilerie réhabiliteront ainsi une ancienne friche industrielle selon les principes du développement durable.

C’est presque le projet de toute une vie. En tout cas depuis 2003. Les Jardins de la Tuilerie de Bassecourt représentent le premier écoquartier du canton du Jura. Ils découlent de la détermination de  son instigateur, Jean-Bernard Vallat, de faire quelque chose pour les personnes âgées. Et de le faire dans l’air du temps, sur le site de l’ancienne friche industrielle de l’usine Stella.

Un établissement de 50 lits

Après la mise à l’enquête, le projet de construction d’un EMS de 50 lits sur ce terrain va entrer dans sa phase de réalisation, dans quelques semaines. Les travaux de cette première étape de la réalisation d’un écoquartier vont durer environ deux ans. Il s’agit, pour la Fondation des Pré-Convert, qui gère déjà un home à Bassecourt, de développer la qualité des services qu’elle peut offrir à ses résidents. Les bâtiments actuels, situés à 150 m de la parcelle retenue pour cet écoquartier, vont être transformés en unité de vie psychogériatrique. Le nouvel EMS comportera 50 lits en chambres individuelles. Il sera doté des infrastructures usuelles pour ce genre d’établissement.

Des appartements pour seniors

Toutefois, l’établissement pour les aînés n’englobera pas la totalité du projet. Le maintien à domicile le plus longtemps possible fait partie des tendances du moment de l’accueil pour les personnes âgées. Les Jardins de la Tuilerie vont ainsi mettre à l’enquête cette année encore, la création d’appartements pour seniors encore en autonomie. Les prestations et les services leur seront proposés dans le cadre du home voisin.

Mixité générationnelle

Pas question non plus, pour ce projet de Jardins, de reléguer les personnes âgées dans un quartier fait pour elles. L’heure est en effet à la mixité générationnelle. Une troisième phase des travaux prévoit ainsi la construction d’appartements pour familles, avec services de proximité et accès aisé aux transports publics.

Friche complètement assainie

Ainsi le site de l’ancienne usine Stella de Bassecourt se transformera-t-il en un quartier respectueux des trois piliers du développement durable (social, économie, environnement). Il se construira sur une friche complètement assainie. Il s’intégrera de plus harmonieusement dans l’espace bâti du village.