Beausobre a pris du retard

La crise sanitaire a retardé la rénovation du théâtre de Beausobre

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Ville de Morges
Beausobre en mode crise sanitaire

Avec les effets collatéraux de la crise sanitaire, la rénovation du complexe culturel de Beausobre, à Morges (VD) a pris quelque retard. C’est notamment au niveau du bâtiment IV que le public est invité à patienter. Le théâtre recevra à terme un écrin plus adapté à sa programmation de qualité.

La crise sanitaire est passée par là, demandant ainsi au public de Beausobre de patienter quelques mois supplémentaires pour profiter de leur nouveau théâtre. Ce haut lieu de la culture morgienne se refait une beauté méritée depuis quelques mois, pour que sa programmation de  qualité puisse être organisée dans un cadre plus adapté. Malgré un surcoût de plus d’un million dû à un mandataire, les travaux vont reprendre leur rythme d’avant la crise.

Première pierre prometteuse

Tout avait si bien commencé en février dernier pour le futur bâtiment Beausobre IV. La pose de la première pierre avait donné un élan supplémentaire à la rénovation de tout le complexe. La nouvelle construction abritera le Conservatoire de l’ouest vaudois, la cantine et le restaurant, ainsi que les bureaux du théâtre. Ses façades vitrées lui apporteront de la transparence. Un nouvel escalier végétalisé sera aménagé entre les places hautes et basses du complexe théâtral.

Bois et verre

L’intérieur laissera apparent le béton de la structure. Le bois régnera sur les habillages d’accès aux salles. Le hall d’entrée préposera divers services aux visiteurs. La salle de spectacles sera ornée d’un manteau monochrome et recevra de nouveaux sièges. Le bâtiment sera complété par une unité d’accueil et restauration en milieu scolaire, dont la façade vitrée s’ouvrira sur le jardin pour proposer un maximum de lumière naturelle.

Trois niveaux modulaires

Par ailleurs, le bâtiment Beausobre V proposera trois niveaux dont chacun sera doté d’un hall/foyer. Une grande salle modulaire, divisible en quatre parties, des loges et des locaux divers y seront implantés. L’ensemble du complexe devra rouvrir toutes ses portes au public en 2022.