Entre télévision et numérique

La RTS construira dès cette année son nouveau "campus" à Ecublens

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle:

RTS

TV et numérique rassemblés

La RTS pourra avoir dans quelques années son «campus» à Ecublens, entre les sites de l’EPFL et de l’Université de Lausanne. La SSR construira dès ce printemps un bâtiment abritant les métiers de la télévision et du numérique.

Cette fois, ça y est! Le chantier de construction du nouveau «campus» de la RTS va pouvoir démarrer cette année entre les sites de l’EPFL et de l’Université de Lausanne, à côté du Rolex Center. Après bien des années de gestation, le complexe destiné à abriter tous les métiers de la télévision et du numérique va pouvoir sortir de terre, sur une surface équivalant à 15 terrains de football.

Entre durabilité et modernité

Le défi posé par ce projet est motivant. Comment concilier la construction d’un bâtiment durable avec l’évolution supersonique des métiers du numérique et de la TV? Le site retenu n’est pas innocent, puisque la RTS profitera des compétences et des atouts de ses voisins, en matière de recherche et de formation surtout.

Travaux dès cette année

Les travaux démarreront cette année, après le feu vert donné il y a un mois par le Conseil d’administration de la SSR. Le projet est financé pour moitié par la vente des immeubles de la RTS à La Sallaz au canton de Vaud.

Recherche, médias et formation

Le terrain de 14.000m2 retenu accueillera un bâtiment de 140m sur 109m, d’une hauteur maximale de 30m, et pourvu d’un parking souterrain de 174 places. Le lieu est idéal, notamment pour entreposer les cars de reportage et les véhicules de production. Le bâtiment sera ouvert au public, notamment pour proposer des espaces d’accueil et de découvertes, un restaurant et des studios pour les émissions. Des locaux seront réservés à l’expérimentation et la recherche en matière médiatique.

Impact limité sur le voisinage

Les responsables du projet assurent que l’impact de ce chantier sur ses alentours sera limité. Ils entendent minimiser les nuisances pour le voisinage et en particulier les étudiants. Le chantier ne sera en outre accessible que par un seul côté. L’Université et l’EPFL sont aussi invités à collaborer activement à ce projet. Le «Campus RTS» sera terminé si tout va bien en 2025 ou 2026.