Le Théâtre du Jorat remet son projet de rénovation sur les rails

Le Théâtre du Jura relance son projet de rénovation et d’agrandissement

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Bonet Meylan
Une grange sublime à moderniser

Le Théâtre du Jorat remet un projet de rénovation et d’agrandissement à l’enquête auprès de la commune de Mézières (VD). Il s’agira de construire un nouveau pavillon en bois et d’agrandir les infrastructures d’accueil des artistes et de leur matériel.

La « Grange Sublime » de Mézières (VD) a tellement accueilli d’artistes et de créations en un peu plus d’un siècle que sa Fondation entend bien la pérenniser et la moderniser. Ce qui n’est pas chose facile. On se souvient, il y a quelques années, d’un refus populaire d’un projet de rénovation. Malgré les tumultes que cette péripétie a provoqués, le propriétaire – la Fondation du théâtre du Jorat -  ne baisse pas les bras. Un nouveau projet de modernisation est à l’enquête.

L’âme du lieu vivra

Toutefois, pas question de se débarrasser de l’âme du lieu. Celle qui a vu, notamment, la création du « Roi  David » d’Arthur Honegger de de René Morax. Le théâtre à la campagne, comme celui du Jorat aime à l’appeler, doit rester ce qu’il est.

Annexe à transformer, pavillon à construire

C’est pour cela que le nouveau projet de rénovation repose sur la construction et la transformation de deux édifices. Tout d’abord, à l’arrière-scène, L’annexe sera transformée pour mieux abriter tous les équipements techniques du théâtre, les artistes et les sanitaires. Ensuite, le projet prévoit la construction d’un pavillon en bois de 300 m² pour l’espace central de la buvette et une salle polyvalente.

Le bois comme identité

Comme le théâtre actuel est en bois, pas question d’y déroger. Les architectes entendent jouer sur la valeur de la lame de bois dans la nouvelle annexe. Cela permettra aux nouvelles constructions de s’intégrer dans le caractère rural du site.

Jardin réaménagé

Le jardin du théâtre sera en outre rénové, à la fois pour poursuivre son rôle d’accueil du public et des artistes, et pour faciliter les apports de matériel de scène. Les deux grands arbres qui le bordent – un érable et un tilleul, seront conservés. Le jardin sera équipé de deux passages permettant de relier les deux bâtiments au sec.

Financement recherché

Le coût du projet est devisé à six millions de francs. Les travaux pourront durer dix mois une fois le permis de construire délivré. Le Conseil de la Fondation du théâtre du Jorat est déjà à la recherche de financement pour mener son projet à terme.