L’eau souterraine pour chauffage

La Côte vaudoise se lance dans la géothermie pour son chauffage

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: EnergieÒ

La commune de Gland sera la première bénéficiaire d’une future centrale géothermique actuellement en construction sur la Côte vaudoise. Le réseau de chauffage à distance profitera ainsi d’une nouvelle source d’approvisionnement.

Le chauffage à distance, c’est bien. L’alimenter par géothermie, c’est mieux. La commune de Gland et la région de Nyon en général se sont engagées à recourir à la chaleur du sous-sol pour chauffer les habitations. Ce faisant, elles prennent un petit air islandais, volcans et geysers en moins.

1500 ménages concernés

Les travaux d’aménagement d’un forage géothermique ont donc commencé sur le territoire communal de Vinzel, sur une parcelle de 4700 m² en bordure d’autoroute et traversée par une ligne à haute tension. Une centrale thermique y pompera de l’eau chaude à 2200 m de profondeur, pour alimenter 1500 ménages dans un premier temps. Les responsables de ce projet n’excluent pas une extension des installations à futur. A terme, ce pourrait être toute la Côte vaudoise qui pourrait être alimentée par géothermie, ce qui serait pionnier en Suisse.

Quartier prévoyant

Pour l’heure, la commune de Gland aura la priorité. Son éco quartier Eikenǿtt reste déjà dotée d’une centrale de chauffage à distance utilisant le bois et le gaz pour 450 logements répartis sur 80.000 m² de surface. La Société électrique intercommunale de La Côte avait eu l’idée il y a quelques années de faire poser les raccordements adéquats pour permettre l’arrivée de l’eau chaude souterraine.

Deux chantiers en parallèle

Les communes de Nyon, Aubonne et Etoy pourront suivre Gland dans cette aventure géothermique. Le projet se compose de deux chantiers avançant en parallèle. L’un pour la centrale géothermique proprement dite – qui pourrait être mise en service dès 2023, et l’autre pour l’aménagement des conduites. De futurs quartiers pourront sans autre envisager d’en profiter.