Quinze kilomètres pour faire l’Europe

Le Ceneri percé, le Tessin rapproche l’Europe du nord au sud

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Alptransit
L’Europe plus proche sous terre

Avec la fin des travaux du tunnel ferroviaire de base du Ceneri (TI), c’est tout le chantier des NLFA qui se termine. Quinze kilomètres en deux tubes rapprochent ainsi Lugano de Bellinzone.

Entre Vigana et Vezia (TI), un peu plus de quinze kilomètres sous terre. Un confetti qui va changer le transport des marchaindises et des voyageurs de Rotterdam à Gênes. Le tunnel de base du Ceneri, entre Bellinzone et Lugano, marquera dès avril prochain la fin d’un chantier titanesque, celui des NLFA.

Habitudes bouleversées

Après l’ouverture du tunnel de base du Gothard, il restait à faire sauter le verrou séparant le nord et le sud du Tessin. C’est désormais chose faite, et en grande pompe. Les deux nouveaux tunnels du Ceneri bouleverseront les habitudes de mobilité des Tessinois, encore enclins à utiliser leur voiture pour se déplacer. Désormais, le train leur offrira un gain de temps appréciable.

Ventilation à jet

Le chantier de forage a duré treize ans. Les travaux d’excavation se sont déroulés simultanément à l’explosif, au sud et au nord.  La société Alptransit a utilisé les mêmes équipements pour l’aménagement intérieur des galeries que ceux du tunnel de base du Saint Gothard. Cependant, les deux nouveaux tubes ne comportent aucune centrale de ventilation. 50 ventilateurs à jet montés à proximité des portails et au cœur de l’ouvrage, s’en chargent. Les eaux sont aussi drainées par les galeries elles-mêmes.

Tests encore à faire

Le portail nord propose aussi une place d’installation de 60000 m² pour le trafic de marchandises. Le tracé permet aussi la refonte du réseau de transport tessinois. Les CFF vont encore faire de nombreux tests d’exploitation de ces tunnels en y faisant passer divers types de trains.