Roche bâtit toujours plus haut

Roche se lance dans la construction d’une troisième tour à Bâle

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Roche

178, 205 et maintenant 221 m. Le groupe Roche n’en finit pas de construire en hauteur sur son site de Bâle. Il vient de présenter le projet d’une troisième tour, destinée à limiter l’emprise au sol de ses bureaux et embellir son site.

Source: 
Roche

Une troisième tour de 221 m (à droite) en lieu et place de trois nouveaux bâtiments plus petits réduira l'emprise au sol du siège bâlois du groupe pharmaceutique.

Le site bâlois du groupe pharmaceutique Roche n’en finit plus d’être repensé. Après avoir construit il y a quelques années ce qui était alors la plus haute tour de Suisse (178 m) et démarré la construction d’un autre building de 205 m, voilà qu’un troisième se profile à l’horizon, et d’une hauteur record de 221 m !

Surface au sol moins dense

Au bord du Rhin, Roche estime que ses bureaux actuels ne correspondent plus aux exigences de postes de travail durable set modernes. L’entreprise a opté pour s’agrandir pour une surface au sol moins dense, La hauteur des bâtiments est ainsi privilégiée. Outre la deuxième tour, trois autres immeubles de bureaux d’une hauteur de 130 m étaient en projet. Roche change de stratégie en renonçant à ces trois immeubles.

Bâtiments regroupés au sud

Le groupe explique son choix en indiquant que les trois petits immeubles projetés empêchent la création de suffisamment d’espaces verts. « Moins, c’est plus », indique Jürg Erismann, le responsable du site bâlois de Roche. D’où la volonté de concentrer le volume de bâtiments sur le sud du terrain qu’elle occupe. Cela créerait une meilleure liaison vers la promenade du Rhin, si prisée des Bâlois.

Pour préparer 2024

La troisième tour sera localisée sur le site des anciens bâtiments de l’entreprise, construits dans les années 1950. Le projet se justifie par le développement de nouvelles infrastructures de recherche et de laboratoires dont le groupe souhaite se doter à partir de 2024.