Saint-Imier agrandit son hôpital

Les soins ambulatoires garantissent l’avenir de l’hôpital de Saint-Imier

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: RJB

L’hôpital du Jura bernois veut anticiper la tendance ambulatoire de la prise en charge de ses patients. Il a donc démarré des travaux sur son site de Saint-Imier pour y aménager une nouvelle unité de soins.

Source: 
HJB

Les locaux de l'ancienne unité de blanchisserie sont voie de réaménagement et d'agrandissement pour offrir de nouvelles prestations médicales.

L’Hôpital de Saint-Imier a toujours pris le contrepied de ses voisins jurassiens ou neuchâtelois en tenant à offrir des prestations de qualité et d’ultra-proximité. Cela se voit depuis des années, avec le lancement il y a quinze ans d’un réseau de soins palliatifs ou le maintien de sa maternité. Le site, qui fait partie de l’Hôpital du Jura bernois (HJB), a ainsi toujours pu valoir sa spécificité francophone dans un canton en majorité alémanique.

Prendre le bon virage

Non content d’envisager, politique oblige, de se séparer de son site de Moutier, l’HJB investit dans son établissement imérien. En proie à la saturation depuis plusieurs années, il s’agit de négocier au mieux le virage des soins de demain. Pour Dominique Sartori, directeur de l’HJB, l’avenir réside dans le domaine ambulatoire. Ce qui a lancé un projet d’agrandissement à Saint-Imier, dans des locaux laissés vides par le départ de l’unité de blanchisserie au site de Bellelay.

Une seule et même zone

Les travaux ont démarré en juin. Ils consistent à réunir et étoffer toutes les prestations ambulatoires. Leur rassemblement dans une meilleure zone obéit à la tendance du moment et à la demande croissante pour ce type de soins. Les prestations toucheront les domaines de l’oncologie, de la gastroentérologie, de l’urologie et de la dialyse, ainsi que l’hôpital de jour.

Dialyse et télémédecine

L’hôpital de Saint-Imier sera en outre équipé d’une salle de dialyse péritonéale. Celle-ci informera les jeunes patients en bonne santé sur la meilleure manière de s’auto-dialyser à domicile. L’unité ambulatoire accueillera également deux nouveaux cabinets de consultation polyvalente. Une nouvelle salle permettra des examens plus poussés dans le domaine de la médecine interne. Elle sera aussi équipée d’une structure de télémédecine pour obtenir l’avis de spécialistes à l’extérieur de l’établissement.

Un parking pour commencer

Les travaux ont commencé par la construction d’un nouveau parking de 46 places pour désengorger le stationnement à proximité de l’établissement. En tout, la nouvelle unité ambulatoire pourra accueillir 27 patients simultanément, sur 710 m². Elle devrait ouvrir ses portes l’an prochain.